March 10, 2009 / 6:27 AM / 8 years ago

LEAD 4 EADS prédit un exercice 2009 difficile avec l'A400M

7 MINUTES DE LECTURE

* 2009 s'annonce comme un exercice difficile, REX prévu en baisse

* Nouvelles provisions liées aux retards de l'A400M attendues cette année

* REX 2008 à 2,83 milliards d'euros, supérieur aux attentes, "charge A400M" de 363 millions au quatrième trimestre

(Actualisé avec nouvelles déclarations, cours, détails)

par Matthias Blamont et Tim Hepher

PARIS-MUNICH, 10 mars (Reuters) - EADS EAD.PA a prévenu mardi que ses résultats 2009 s'inscriraient en baisse du fait de la crise et que le retard de l'A400M était susceptible de générer de nouvelles charges mais a insisté sur le montant, record, de son carnet de commandes civiles et militaires.

Sur la base d'un euro à 1,39 dollar, le géant européen d'aéronautique et de défense, qui a publié des résultats 2008 supérieurs aux attentes, anticipe un bénéfice opérationnel avant éléments exceptionnels en repli mais "significativement positif" et un chiffre d'affaires stable. Selon son président exécutif, Louis Gallois, le deuxième semestre est "incertain" et 2010 "ne devrait pas être plus facile que 2009."

En sus des inquiétudes conjoncturelles, la gestion de l'avion de transport de troupes A400M, désormais retardé de trois à quatre ans, s'impose comme le défi premier d'EADS cette année. Les états-majors militaires de plusieurs grands pays, confrontés à l'obsolescence de leur flotte et à des besoins pressants, notamment en Afghanistan, ont évoqué des solutions de substitution à plusieurs reprises.

Louis Gallois a toutefois minimisé le scénario d'une résiliation pure et simple du contrat par les sept pays de l'Otan à l'origine du projet. Le dirigeant a souligné au cours d'une conférence de presse que la France et l'Allemagne étaient toujours disposées à négocier et qu'il espérait que le premier vol de l'appareil aurait lieu en 2009.

"Nous espérons pouvoir annoncer la date du premier vol dans les prochaines semaines", a-t-il dit. Le groupe n'exclut pas cependant que certains pays annulent des commandes à l'unité.

Dans un communiqué, EADS a également averti que de nouvelles "provisions A400M" étaient susceptibles d'affecter son résultat opérationnel au cours des prochains mois après avoir fait état d'une charge de 363 millions d'euros au quatrième trimestre qui porte les dépassements de coûts totaux du programme, évalué à quelque 20 milliards d'euros, au-delà de deux milliards.

Certains analystes s'attendent à ce que le seuil de trois milliards soit franchi d'ici à la fin de l'exercice.

Interrogé au sujet d'Airbus, la principale division d'EADS, le directeur financier Hans Peter Ring a noté que le constructeur "pourrait renoncer à livrer des appareils si la situation financière des compagnies n'était pas suffisamment solide", la préservation du "cash" ayant été érigée en priorité.

Selon lui, le financement client devrait être inférieur à un milliard d'euros sur l'exercice. Fin novembre, Tom Enders, président d'Airbus, avait affirmé que ce montant pourrait être plus élevé [ID:nLO415335].

Louis Gallois s'est de son côté déclaré "mal à l'aise" avec les niveaux de production actuels du constructeur, bien que les cadences aient été ralenties ces dernières semaines.

Pénalisée par la perspective d'une diminution des commandes d'Airbus, l'action EADS perd 2,5% à 9,94 euros à la Bourse de Paris vers 14h25. Elle recule de plus de 15% depuis le 1er janvier.

Dividende 2008 en Hausse De 0,8 Euro

Le résultat opérationnel avant amortissement des écarts d'acquisition et éléments exceptionnels d'EADS a atteint 2,83 milliards d'euros l'an dernier. Il s'était élevé à 52 millions d'euros en 2007 au terme d'un exercice marqué par des charges de restructuration importantes, des retards dans la production d'Airbus et la faiblesse du billet vert.

Le résultat net s'est établi 1,57 milliard d'euros, contre une perte nette de 446 millions, tandis que le chiffre d'affaires a progressé de 11% à 43,26 milliards. Le carnet de commandes augmente de 18% à 400 milliards d'euros, du jamais vu depuis la constitution du groupe en 2000.

Le consensus des 11 analystes interrogés par Reuters - arrêté au 4 mars - anticipait en moyenne un résultat d'exploitation de 2,18 milliards d'euros, un résultat net de 1,18 milliard et un chiffre d'affaires de 41,64 milliards.

"Les chiffres sont satisfaisants dans tous les segments et la baisse du dollar a certainement aidé. Il y a néanmoins une incertitude persistante sur les provisions futures liées à l'A400M, lesquelles pourraient totaliser trois milliards d'euros", observe Markus Turnwald, analyste chez DZ Bank.

Airbus est revenu dans le vert en 2008 avec un résultat d'exploitation de 1,79 milliard d'euros. En 2007, le concurrent de Boeing (BA.N) avait enregistré une perte opérationnelle de 881 millions.

EADS propose de verser 20 centimes de dividende au titre de 2008 après 12 centimes en 2007 et 2006.

La société ajoute que ses flux de trésorerie disponibles s'établissaient à 2,55 milliards d'euros fin 2008 (contre 3,35 milliards d'euros fin 2007) et que sa trésorerie nette atteignait 9,2 milliards. Elle prévoit de ne pas dépenser plus de 1,5 milliard d'euros de flux de trésorerie après financement client cette année.

* Dépêche sur les résultats commerciaux d'Airbus [ID:nLF624083]

Avec la contribution de Maria Sheahan et de Kerstin Dörr. Edité par Jacques Poznanski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below