9 novembre 2009 / 11:45 / dans 8 ans

LEAD 1 Puma - Chute de 22% du bénéfice d'exploitation au T3

* La baisse du chiffre d‘affaires 2009 pourrait atteindre 5%

* Le groupe compte sur la Coupe du monde de football 2010 pour remonter ses ventes

* Le titre gagne près de 4%

FRANCFORT, 9 novembre (Reuters) - Puma (PUMG.DE) a fait état lundi d‘un résultat d‘exploitation en baisse de 21,6% à 98 millions d‘euros au titre de son troisième trimestre, tout en prévoyant une année 2010 moins difficile grâce à la Coupe du monde de football.

Les analystes interrogés par Reuters tablaient sur profit opérationnel de 101 millions d‘euros.

Le chiffre d‘affaires a reculé de 6,3% à 673,4 millions d‘euros en données corrigées des fluctuations de devises.

Pour l‘exercice 2009 dans son ensemble, la filiale du français PPR (PRTP.PA) anticipe une baisse de son chiffre d‘affaires pouvant aller jusqu’à 5%.

Sur neuf mois, de janvier à décembre, le recul des ventes est de 2%.

Dans ce contexte, la Coupe du monde football qui aura lieu l‘an prochain en Afrique du Sud semble être un ballon d‘oxygène pour le secteur.

“Nous espérons percevoir les premiers signes de l‘amélioration de l‘environnement grâce à l’élan que donnera la Coupe du monde en Afrique du Sud où Puma joue à domicile en raison de ses liens étroits avec le football africain”, a déclaré le président du directoire du numéro trois mondial des équipements sportifs.

Tant Puma, que son concurrent et compatriote Adidas ont dit s‘attendre à des ventes record liées au football l‘an prochain.

Dans cette catégorie de produits, le marché mondial est dominé par Adidas ADSG.DE, avec une part de marché de 34%, suivi par l‘américain Nike (NKE.N).

En Bourse, Puma gagnait 4% à la mi-journée, à 232 euros alors que l‘indice allemand des mid-caps .MDAXI gagne 1,7%.

Uwe Weinreich, analyste chez UniCredit, souligne la “gestion excellente” du fonds de roulement en mettant en avant la baisse de 17,5% des stocks.

Les trois grands fabricants mondiaux d‘articles de sports réduisent leurs coûts pour faire face à la baisse des ventes liée à la crise.

Puma vise à économiser jusqu’à 150 millions d‘euros à partir de 2011 en fermant des magasins, réduisant certaines lignes de produits et en renégociant des contrats avec des athlètes.

En Bourse, Puma vaut moins cher que ses concurrents : la valeur se traite à un peu plus de 14 fois ses résultats estimés à 12 mois, contre un peu plus de 15 pour Adidas, le numéro deux mondial et plus de 17 pour le numéro un, Nike, selon Thomson Reuters StarMine.

Eva Kühnen, version française Nicolas Delame et Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below