9 janvier 2009 / 12:30 / il y a 9 ans

LEAD 1 Deutsche Postbank prévoit une lourde perte en 2008

* La Deutsche Postbank prévoit une lourde perte en 2008

* Les observateurs financiers anticipent une perte annuelle de près d'un milliard d'euros

* La banque a soldé son portefeuille d'actions à la fin de l'année

* L'action trébuche de 5,5%

FRANCFORT, 9 janvier (Reuters) - La Deutsche Postbank DPBGn.DE a dit vendredi s'attendre à une perte nette importante en 2008 après avoir soldé son portefeuille d'actions à la fin de l'année dernière, ce qui révélé des pertes jusqu'ici latentes.

Cette annonce fait reculer le titre Postbank, qui perd 5,4% à 13,54 euros. La maison mère de Postbank, Deutsche Post (DPWGn.DE), recule de son côté de 2% à 10,6783 euros.

Cette dernière a dit qu'elle s'en tenait à son objectif de résultat opérationnel courant de 2,4 milliards d'euros pour 2008, tout en précisant qu'elle s'exprimerait au sujet du bénéfice net en temps voulu.

Postbank, où la première banque allemande Deutsche Bank (DBKGn.DE) est en train de prendre une participation d'un peu moins de 30%, a annoncé que les marchés financiers "très négatifs" au quatrième trimestre et des révisions de la notation de ses investissements financiers structurés pourraient aussi avoir un impact important sur ses résultats.

"Postbank s'attend par conséquent à un résultat négatif significatif sur l'ensemble de l'année 2008", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Les experts financiers estiment que les dépréciations d'actifs pourraient porter à près d'un milliard d'euros la perte annuelle de la Postbank. Postbank a refusé de commenter cette estimation.

La banque précise toutefois que si elle pèse sur le résultat, la suppression complète du portefeuille d'actions a gommé un risque majeur planant sur le ratio de fonds propres de l'établissement.

"Pour atteindre l'objectif de réduction du risque, cet impact exceptionnel significatif a été accepté sciemment", ajoute-t-elle.

Andreas Weese, analyste chez UniCredit, a calculé que les dépréciations d'actifs sur le portefeuille d'actions pourraient atteindre 500 millions d'euros, tandis que celles sur les produits de crédit structuré pourraient osciller entre 300 et 400 millions d'euros. /BVO/GG

Jonathan Gould et Michael Shields, version française Benoit Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below