July 31, 2008 / 6:14 AM / 9 years ago

LEAD 2 Sanofi-Baisse du CA, déception sur la R&D, le titre chute

7 MINUTES DE LECTURE

Par Noëlle Mennella

PARIS, 31 juillet (Reuters) - Sanofi-Aventis (SASY.PA) a annoncé jeudi des ventes inférieures aux attentes du marché pour le deuxième trimestre 2008 et des nouvelles décevantes dans sa recherche, notamment l'arrêt du développement de l'anti-dépresseur Amibegron.

Malgré le relèvement de l'objectif de croissance de son bénéfice pour la totalité de l'année, le titre du laboratoire accuse une forte baisse jeudi au moment ou le groupe suisse Schweizerhall SWHN.S affirme qu'il veut lancer sa copie du Plavix, l'anticoagulant vedette de Sanofi, dans tous les pays européens.

Vers 11h30, l'action du quatrième groupe pharmaceutique mondial - derrière l'américain Pfizer (PFE.N), le britannique GlaxoSmithKline (GSK.L) et le suisse Novartis NOVN.VX - perdait 5,73% à 44,59 euros, sous performant le CAC 40 (-0,1%) et l'indice sectoriel européen .SXDP (-0,93%). Depuis le début de l'année, elle a dégringolé de près de 25%.

"Les cours actuels valorisent largement le scénario du pire", commente Oddo Securities, estimant que le sort de la part de 13,1% de Total (TOTF.PA) et celle de 8,7% de l'Oréal (OREP.PA) dans Sanofi est un frein non négligeable à la progression de l'action du groupe pharmaceutique.

Sanofi-Aventis a dégagé un résultat net part du groupe de 1.605 millions d'euros, en repli de 4,4%, soit 1,23 euro par action contre 1,24 un an plus tôt.

Le BPA ajusté hors éléments particuliers du deuxième trimestre ressort à 1,34 euro au regard de celui de 1,33 euro attendu par les analystes.

Son résultat opérationnel courant a progressé de 3,1% à 2.402 millions d'euros.

La Concurrence Des Generiques

Concurrencé par des génériques sur son anticancéreux Eloxatine en Europe et sur le somnifère Ambien aux Etats-Unis, le groupe a vu son chiffre d'affaires baisser de 3,6% à 6.689 millions. Il était attendu à 6.992 millions d'euros.

L'activité pharmaceutique affiche une croissance de 4,1% à données comparables à 6.032 millions d'euros tirées par les anticoagulant Lovenox (+4,6% 0 637 millions) et Plavix (+8,5% à 664 millions) ainsi que par l'insuline Lantus (+27,2% à 576 millions).

L'Ambien voit ses ventes diminuer de 22,4% à 191 millions d'euros tandis que celles de l'Eloxatine ont baissé de 5% à 326 millions d'euros.

Les ventes de vaccins ont progressé de 17,1% à données comparables au deuxième trimestre à 657 millions d'euros.

"Au-delà du ralentissement de la croissance des ventes, Sanofi montre au T2 un excellent contrôle des coûts lui permettant ainsi d'améliorer sa profitabilité et de relever ses prévisions", commente CM-CIC dans une note.

Sanofi-Aventis table désormais sur une croissance de l'ordre de 8% de son bénéfice par action pour 2008, hors éléments particuliers, en se basant sur un euro à 1,371 dollar au lieu d'une augmentation 7% prévue à la mi-mai.

"En prenant en compte la parité moyenne actuelle euro/dollar de 1,54, ces estimations correspondent à une baisse de 0,5%", commente Natixis.

Lors d'une conférence téléphonique, le directeur financier Jean-Claude Leroy a précisé que ce nouvel objectif tenait compte des implications du lancement d'une copie du Plavix en Allemagne.

Multaq Soumis en Europe Et Aux Etats-Unis

De son côté, Hanspeter Spek, directeur général en charge des opérations pharmaceutiques, a observé que "légalement", le Clopidogrel, copie du Plavix fabriqué par Schweizerhall, avait bien obtenu une autorisation de mise sur le marché allemand mais que "techniquement" des démarches devaient encore se mettre en place pour que le produit soit vendu en pharmacie.

Il a estimé à 350 millions d'euros le chiffre d'affaires du Clopidogrel en Allemagne, dont 150 millions proviennent d'importations parallèles.

Les ventes de Plavix réalisées en Allemagne que Sanofi consolide dans ses comptes sont estimées par les analystes à environ 100 millions d'euros.

En matière de recherche et développement, Sanofi a annoncé que le dépôt du dossier de demande d'enregistrement du Multaq (arythmie cardiaque) avait été réalisé en Europe et aux Etats-Unis fin juin mais il a aussi fait savoir qu'il arrêtait le développement de plusieurs médicaments.

Il s'agit de l'Amibegron dans la dépression et de l'Illepatril dans l'hypertension. En outre, le groupe a délivré un message prudent sur le Saredutant, également dans le traitement de la dépression, après des résultats mitigés d'une étude.

Par ailleurs, Jean-Claude Leroy a indiqué que le groupe pourrait procéder à des rachats d'actions sur la deuxième partie de l'année mais dans de faibles volumes car le groupe voulait donner la priorité au développement de ses activités. L'assemblée générale de mai dernier a approuvé un plan de rachat d'achat d'un montant de trois milliards d'euros.

Enfin, le directeur financier a aussi indiqué que les trois dernières acquisitions réalisées par Sanofi - Zentiva, Acambis, Symbion Consumer - auront un faible impact en 2008. La dette nette du groupe totalisait 5.593 millions d'euros au 30 juin contre 4.230 millions au 31 décembre. /NM

Tableau des résultats: [ID:nPAT009205]

Edité par Jacques Poznanski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below