LEAD 1 LVMH dépasse les prévisions et confirme ses objectifs

mardi 29 juillet 2008 20h01
 

 par Pascale Denis
 PARIS, 29 juillet (Reuters) - LVMH (LVMH.PA: Cotation) a fait état
mardi d'une nouvelle croissance organique à deux chiffres de son
activité au premier semestre et a réaffirmé ses objectifs pour
2008, même si la progression de son résultat opérationnel
courant limitée par un important effet de change.
 Le numéro un mondial du luxe, dont la croissance organique a
atteint 12% au premier semestre, dépassant légèrement les
attentes des analystes interrogés par Reuters (+11%) malgré le
ralentissement de la croissance mondiale, a dégagé un résultat
opérationnel courant en hausse de 7% à 1.541 millions d'euros,
lui aussi supérieur aux prévisions (1.489 millions).
 A taux de change constants, la hausse de ce résultat aurait
atteint 19%, les effets de la hausse de l'euro face au dollar et
au yen ayant atteint 170 millions d'euros, un "triste record"
selon le directeur financier du groupe, et pesé à hauteur de 12%
sur les résultats.
 Très attendu sur ses anticipations pour l'évolution de
l'activité au second semestre, dans un contexte économique
dégradé, Bernard Arnault, P-DG de LVMH, s'est montré confiant et
a réitéré les objectifs du groupe.
 "Sur le plan économique, cela ne devrait pas empirer et
(...) en ce qui concerne le dollar, il ne devrait pas baisser
beaucoup plus", a-t-il dit lors d'une conférence consacrée aux
résultats semestriels du groupe.
 Fort de ces anticipations, il a confirmé la prévision d'une
croissance "sensible" des résultats en 2008 et rétitéré son
ambition d'accroître les parts de marché de LVMH.
 
 REPRISE DES VINS & SPIRITUEUX 
 Les ventes à taux de change constant ont atteint 7.799
millions d'euros sur le semestre et la croissance organique du 
le seul deuxième trimestre a atteint 12%, comme au premier,
alors que la moyenne des prévisions était de 10%.
 Le tassement de la croissance de la division montres &
joaillerie (+12% au 2e trimestre après +19% au premier) et de la
distribution sélective (+11% après +15%) a été compensé par une
reprise dans les vins & spiriteux après un premier trimestre
difficile (+13% contre +1%).
 Cette reprise s'explique, selon le groupe, par un double
effet favorable lié au mix produits ainsi qu'à une hausse des
prix.
 La mode & maroquinerie, portée par une progression à deux
chiffre de Louis Vuitton - l'activité la plus rentable du groupe
- ainsi que la division parfums & cosmétiques ont réitéré leur
vigoureuse performance, avec des croissances organiques stables
de 14% et 13% respectivement au deuxième comme au premier
trimestre.
 La progression du résultat opérationnel courant du semestre
a été quant à elle marquée par une très forte hausse de la
rentabilité des parfums & cosmétiques (+22% à 108 millions
d'euros). Si la contribution des montres & joaillerie reste
modeste (à 57 millions), sa progression a atteint 30%. 
 Celle de la mode-maroquinerie a été de 4% à 814 millions
d'euros et celles des vins et spiritueux de 5% à 814 millions.
 La marge opérationnelle courante du groupe progresse
légèrement par rapport au premier semestre 2007 pour s'établir à
20% (contre 19,4% un an plus tôt) mais s'inscrit en retrait par
rapport aux 21,6% dégagés sur l'ensemble de 2007.
 Le résultat net du groupe ressort en hausse de 7% à 891
milions d'euros. 
 LVMH versera un accompte sur dividende inchangé de 0,35 euro
par action le 2 décembre. /PD
 
 Lire aussi [IDnWEA3715]; [ID:nWEA3686]
 
   (Pascale Denis, édité par Yann Le Guernigou)