CONSENSUS Vallourec - Marge RBE/CA attendue à 17,7% au T3

lundi 9 novembre 2009 15h26
 

 PARIS, 9 novembre (Reuters) - Vallourec (VLLP.PA: Cotation).
Prévisions des résultats du troisième trimestre 2009.
 (En millions d'euros)
 Date et heure de publication : jeudi 12/11 vers 17h45,
conférence téléphonique à 18h15.
 
 (Nombre d'analystes interrogés : 7 pour le net, 9 pour le
résultat brut d'exploitation et 8 pour le chiffre d'affaires)
                 NET PDG   RBE      CA
 Moyenne         72        158      893
 Médiane         74        159      879
 Plus haute      85        174      976
 Plus basse      55        123      841
 ----------------------------------------
 T3 2008 publié  243       430      1.613
 Variation       -70,4%    -63,3%   -44,6%
 
 Un résultat brut d'exploitation (RBE) de 158 millions
d'euros et un chiffre d'affaires de 893 millions
représenteraient un ratio RBE/CA de 17,7% contre 26,7% au T3
2008.
 
 ACTIVITÉ : producteur de tubes sans soudure en acier, qui
fournit les secteurs du pétrole et du gaz, de l'énergie
électrique, de la pétrochimie et de l'automobile.
 
 RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA SOCIÉTÉ :
 - Le président du directoire de Vallourec, Philippe Crouzet,
avait indiqué fin septembre que le groupe anticipait une baisse
"significative" de sa marge opérationnelle au cours des
trimestres à venir, tout en excluant de tomber vers les "points
bas" des cycles antérieurs.
 - Vallourec, qui subit notamment le déstockage d'une partie
de ses clients, avait indiqué fin juillet qu'il anticipait un
nouveau recul de ses performances au cours du second semestre,
précisant que son activité devrait atteindre un point bas au 3e
trimestre.
 - Le groupe avait précisé fin juillet que la baisse de ses
charges d'exploitation au second semestre 2009 pourrait
atteindre jusqu'à 40% par rapport au second semestre 2008. Au
1er semestre, le groupe a diminué ses coûts opérationnels
d'environ 500 millions d'euros (-22%).
 
 CE QUE LE MARCHE ATTEND :
 - D'éventuelles indications plus optimistes concernant le
marché américain.
 - Une possible confirmation que les marges resteront sous
pression au cours des prochains trimestres.
 (Benjamin Mallet, édité par Cyril Altmeyer)