Akzo Nobel - Les profits en baisse au T2, les perspectives aussi

mardi 29 juillet 2008 10h41
 

AMSTERDAM, 29 juillet (Reuters) - Le groupe néerlandais de chimie Akzo Nobel (AKZO.AS: Cotation) a publié mardi un résultat brut en baisse de 3% au titre du deuxième trimestre et réduit ses prévisions pour l'exercice, en invoquant le ralentissement économique, le renchérissement des matières premières et l'euro fort.

Le titre accuse le coup à la Bourse d'Amsterdam, d'autant que d'autres chimistes européens, le néerlandais DSM (DSMN.AS: Cotation) et le suisse Clariant CLN.VX, ont à l'inverse publié des résultats en progression.

BENEFICE. Le bénéfice avant impôt et charges financières (Ebit) des opérations continues, hors élements exceptionnels et ajustements de valeur, est ressorti à 418 millions d'euros.

CHIFFRE D'AFFAIRES. Il a progressé de 2% à 3,87 milliards d'euros, contre un consensus à 3,75 milliards.

PREVISIONS. Le groupe table sur un Ebitda proche de 1,87 milliard d'euros sur l'exercice 2008. Il avait auparavant indiqué qu'il prévoyait un Ebitda de 1,87 milliard au moins.

"Pour le restant de l'année, nous anticipons des conditions économiques plus faibles sur certains de nos marchés matures, et la hausse des prix des matières premières et de l'énergie ne montre pas de signe d'apaisement", a commenté le directeur financier Keith Nichols dans un communiqué.

Du fait du ralentissement des marchés de l'immobilier, les conditions se sont détériorées en Europe et aux Etats-Unis en ce qui concerne les peintures, qui représentent un tiers des revenus d'Akzo. Les concurrents américains sur ce segment, comme PPG Industries (PPG.N: Cotation) et Sherwin-Williams (SHW.N: Cotation) ont aussi vu leur activité freiner.

CONTEXTE. Clariant CLN.VX, spécialisé dans la chimie fine, a annoncé mardi un bénéfice net des activités poursuivies en hausse à 92 millions de francs au premier semestre, contre 73 millions un an plus tôt. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a reculé à 391 millions de francs, après 406 millions.

Le suisse a expliqué qu'il avait pu répercuter sur ses clients la hausse du prix des matières premières et il s'est dit en mesure de confirmer ses objectifs 2008 en poursuivant ses efforts de restructuration.   Suite...