Plastic Omnium pourrait céder sa filiale composite camion-presse

lundi 10 octobre 2016 10h20
 

PARIS, 10 octobre (Reuters) - Plastic Omnium pourrait céder sa filiale Composites spécialisée dans les pièces de carrosserie en plastique pour les poids lourds, qui perd de l'argent et n'entre plus dans la stratégie de l'équipementier axée sur l'automobile, écrit lundi La Lettre de l'Expansion.

"Plastic Omnium étudie toute les options, comme une recapitalisation, une association avec un partenaire, et n'exclut pas une cession", ajoute la publication économique.

Une porte-parole de Plastic Omnium n'a pas souhaité commenter cette information.

La filiale, ex-Inoplast, acquise en 2006, emploie 1.100 personnes en France sur cinq sites, dont trois en Ardèche, selon La Lettre de l'Expansion, et devrait perdre 17 millions d'euros en 2016, après une perte de 21 millions l'an dernier. La division a ouvert en 2002 une nouvelle usine dans le Nord pour se rapprocher de ses clients dans les poids lourds - Renault Trucks, Volvo Trucks ou Daimler - mais a été frappée de plein fouet par la crise économique de 2008.

S'il sort de l'activité poids lourds, Plastic Omnium se renforce au contraire dans l'automobile puisqu'il devrait boucler cette année l'acquisition des pare-chocs en plastique de Faurecia. En échange, il doit notamment céder quatre usines en France, deux en Allemagne et une en Espagne. (Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez)