August 9, 2016 / 8:42 AM / in a year

LEAD 2-SFR voit la guerre de prix se calmer, l'action bondit

4 MINUTES DE LECTURE

* Résultats meilleurs que prévu pour SFR et sa maison-mère

* Le revenu moyen par client continue à baisser dans le mobile

* La restructuration coûtera 800 mlns, rapportera 400 mlns/an (Actualisé avec chiffrage du plan)

par Cyril Altmeyer et Mathieu Rosemain

PARIS, 9 août (Reuters) - SFR Group et sa maison mère Altice bondissent en Bourse mardi, les investisseurs saluant des résultats trimestriels meilleurs que prévu et la promesse d'une accalmie sur le front de la concurrence qui fait rage dans le secteur.

Le deuxième opérateur télécoms français a continué à perdre des clients et à consentir de fortes promotions pour en attirer de nouveaux, entraînant une nouvelle baisse de ses résultats trimestriels.

"Nous attendons une situation plus normalisée dans les mois à venir et c'est sur cette base-là que nous travaillons actuellement", a toutefois expliqué le PDG de SFR Michel Combes.

Les promotions sont concentrées sur les offres bon marché alors que SFR vise surtout le haut de gamme, a-t-il également souligné.

SFR continue néanmoins à perdre des clients et a vu son revenu moyen par client (Arpu) baisser à 22,3 euros au deuxième trimestre contre 22,7 euros un an plus tôt dans le mobile, tandis qu'il a peu progressé dans le fixe grand public (35,6 euros contre 35,3).

Au total, SFR a subi au deuxième trimestre une baisse de 6,8% de son excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté et a accusé une perte nette de 43 millions, la deuxième d'affilée.

Orange, le leader français, avait annoncé fin juillet un recul plus marqué que prévu de son chiffre d'affaires en France au deuxième trimestre en dépit de solides performances commerciales, pénalisé par la bataille des promotions qui sévit sur son principal marché.

Les déclarations de Michel Combes sur SFR et les performances opérationnelles d'Altice aux Etats-Unis et au Portugal permettent aux deux titres de monter fortement en Bourse.

L'action SFR Group s'adjuge 9,63% à 22,945 euros vers 16h05, menant la hausse de l'indice SBF120, mais le titre perd encore plus de 31% depuis le début de l'année.

Sa maison mère Altice, contrôlée par l'homme d'affaires Patrick Drahi, s'octroie de son côté 13,41% à 14,80 euros.

"Altice a dépassé les attentes au deuxième trimestre avec un chiffre d'affaires de 5,827 milliards avec la France plus forte que prévu", peut-on lire dans une note du broker Kepler Cheuvreux, qui remarque aussi de bonnes marges aux Etats-Unis.

Altice a publié un Ebitda ajusté de 2,265 milliards d'euros au titre du deuxième trimestre (+2,7%) là où le consensus Inquiry Financial réalisé pour Reuters attendait 2,148 milliards, et a confirmé ses objectifs annuels.

Les 5.000 suppressions de postes prévues d'ici 2019 coûteront 800 millions d'euros à SFR et lui permettront d'économiser 400 millions par an, a confirmé Michel Combes aux analystes, confirmant le chiffrage publié vendredi dernier par Les Echos.

Les syndicats de SFR ont signé jeudi dernier un plan de départs volontaires, dont un millier dès 2016 et les 4.000 autres à partir de mi-2017.

Le communiqué de SFR Group :

bit.ly/2aH946k

Le communiqué d'Altice :

bit.ly/2aIcvzM (Avec Julien Ponthus et Joseph Sotinel, édité par Matthieu Protard)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below