LEAD 1-Barclays quitte l'Afrique pour devenir "transatlantique"

mardi 1 mars 2016 12h09
 

(Actualisé avec précisions sur les résultats et la restructuration, citations, contexte, cours de Bourse)

par Jane Merriman et Lawrence White

LONDRES, 1er mars (Reuters) - Barclays va mettre fin à plus d'un siècle de présence en Afrique dans le cadre d'une restructuration lancée par le nouveau directeur général Jes Staley après l'annonce mardi d'une baisse de 2% du bénéfice imposable en 2015 et d'une forte réduction du dividende.

La banque britannique a déclaré qu'elle vendrait au cours des deux ou trois prochaines années sa participation de 62% dans sa filiale Barclays Africa Group pour devenir une banque "transatlantique" orientée vers la Grande-Bretagne et les Etats-Unis.

Elle va se concentrer sur deux divisions, Barclays UK et Barclays Corporate and International, pour respecter les règles destinées à protéger la banque de détail des autres activités plus risquées.

Barclays est "fondamentalement sur la bonne voie", a déclaré Jes Staley à l'occasion de la publication des premiers résultats de la banque depuis qu'il en a pris les commandes en décembre.

A 5,4 milliards de livres sterling (6,92 milliards d'euros), le bénéfice imposable ajusté en 2015 a été non seulement inférieur à celui de l'année précédente (5,5 milliards) mais aussi à la prévision des analystes, qui attendaient en moyenne 5,8 milliards de livres.

La banque a annoncé qu'elle réduirait son dividende à 3 pence par action à partir de 2016 contre 6,5 pence en 2015. D'après Jes Staley, cette décision va aider Barclays à maintenir ses niveaux de fonds propres alors qu'elle a entrepris de se débarrasser de ses actifs non souhaités.

L'action plongeait de plus de 10% vers 11h00 GMT à la Bourse de Londres et elle pesait sur l'ensemble du secteur bancaire européen, le seul en baisse à la mi-séance (-0,36%).   Suite...