March 1, 2016 / 8:58 AM / a year ago

LEAD 2-Ipsen vide ses poches pour un anticancéreux, recule en Bourse

5 MINUTES DE LECTURE

* Résultats 2015 en hausse, CA +10,4% avec les spécialités

* Accord exclusif de licence avec Exelixis sur le Cabozantinib

* Effet dilutif sur la marge opérationnelle en 2016

* Mais objectifs 2020 relevés grâce au Cabozantinib

* Le titre chute (Actualisé avec conférence de presse)

par Noëlle Mennella

PARIS, 1er mars (Reuters) - Ipsen a annoncé mardi la prise en licence pour plusieurs centaines de millions de dollars d'un anticancéreux, le Cabozantinib, une opération qui aura un effet dilutif sur sa marge opérationnelle en 2016 et pèse sur le titre en Bourse.

Le groupe pharmaceutique, qui a parallèlement publié des résultats 2015 en hausse, toujours portés par sa médecine de spécialité, a conclu avec l'américain Exelixis un accord exclusif de licence sur les droits de commercialisation du Cabozantinib, dont l'indication clef est le traitement du carcinome avancé du rein. L'accord concerne le monde entier hors Etats-Unis, Canada et Japon.

Ipsen versera à Exelixis 200 millions de dollars de paiement initial, épongeant ainsi la quasi-totalité de sa trésorerie à fin décembre 2015.

L'accord comprend aussi jusqu'à 545 millions de dollars de paiements potentiels liés à l'atteinte d'étapes commerciales et prévoit qu'Exelixis pourra recevoir jusqu'à 26% de redevances sur les ventes nettes du Cabozantinib réalisées par Ipsen dans les pays pris en licence.

"Cette transaction est structurante et stratégique pour Ipsen car on considère, sur des bases scientifiques, que le Cabozantinib est destiné à être le meilleur de sa classe dans le traitement du carcinome avancé du rein", a déclaré Marc de Garidel, le PDG d'Ipsen, lors d'une conférence de presse.

Le potentiel de chiffre d'affaires du produit sera "non négligeable", a-t-il poursuivi.

L'opération aura cependant en 2016 un impact négatif sur la marge opérationnelle courante du groupe, de l'ordre de 150 points de base, du fait de l'investissement nécessaire à court terme pour préparer le lancement commercial du Cabozantinib, prévu au début 2017 en Europe. A cela s'ajouteront environ 100 points de base provenant de l'impact négatif des effets de change.

Ipsen attend ainsi en 2016 une marge opérationnelle courante "à environ 21%", contre 22,3% en 2015 (20,4% en 2014).

Pour atténuer cet effet dilutif, Ipsen va renforcer le contrôle de ses coûts, a indiqué Marc Garidel, et le groupe va "regarder les projets moins prioritaires de son portefeuille".

Fort de l'acquisition des droits sur le Cabozantinib, Ipsen a relevé ses objectifs de ventes à l'horizon 2020 à plus de deux milliards de d'euros, contre 1,44 milliard en 2015 (+%10,4 hors effets de change), et a confirmé prévoir une marge opérationnelle courante supérieure à 26%.

De Nouvelles Acquisitions Possibles

En Bourse, l'action Ipsen perd 5,9% à 49,885 euros à 12h45, plus forte baisse de l'indice SBF 120 (+0,9%) dans des volumes étoffés.

"Les résultats 2015 sont plutôt en ligne mais l'acquisition de la licence sur le Cabozantinib va peser sur l'Ebit, ce qui pourrait entraîner une révision à la baisse de 10% du consensus", écrit Jefferies dans une note, jugeant onéreux les termes financiers de l'accord.

Au titre de 2015, Ipsen affiche une hausse de 23,8% de son résultat opérationnel courant, à 322,5 millions d'euros, sous l'impulsion de sa médecine de spécialité, dont il prévoit une progression supérieure à 10% en 2016 après une croissance de 14,4% l'an dernier.

Ipsen propose un dividende de 0,85 par action, stable par rapport à l'exercice 2014.

Son PDG a aussi annoncé que le groupe envisageait de réaliser "de nouvelles acquisitions de droits dans des pays comme les Etats-Unis" et continuerait à "regarder dans les pays émergents", précisant qu'il pourrait mobiliser entre 500 et 600 millions d'euros pour ces nouveaux projets.

"Le grand tournant de l'exercice 2015 pour Ipsen, c'est les Etats-Unis qui ont été profitables grâce au lancement réussi de Somatuline dans le traitement des tumeurs neuro-endocrines et les fortes performances de Dysport en médecine esthétique", a souligné Marc de Garidel.

Le communiqué de résultats :

bit.ly/1Sero9S

Le communiqué sur le Cabozantinib :

bit.ly/1TNToCc (Edité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below