Ubisoft promet une hausse de ses marges pour contrer Vivendi

jeudi 18 février 2016 13h40
 

PARIS, 18 février (Reuters) - Ubisoft a annoncé jeudi qu'il visait une sensible augmentation de ses revenus comme de ses marges au cours des trois prochaines années pour tenter de rallier à sa cause ses actionnaires dans son bras de fer avec Vivendi.

Le groupe piloté par Vincent Bolloré est entré par surprise au capital d'Ubisoft à l'automne et n'a cessé depuis de gonfler sa participation qui représente désormais 15%, une initiative qualifiée d'hostile par les dirigeants d'Ubisoft qui ont promis de défendre l'indépendance de la société.

A l'occasion d'une journée dédiée aux investisseurs, à Londres, Ubisoft a annoncé tabler pour l'exercice 2018-2019 sur un chiffre d'affaires de 2,2 milliards d'euros, soit une progression de 60% par rapport à l'exercice 2015-2016.

L'éditeur de jeux vidéo, créateur des populaires "Lapins Crétins" et "Assassin's Creed", vise par ailleurs une forte amélioration de sa rentabilité avec une marge attendue à 20% au même horizon, ce qui représenterait un quasi-triplement du résultat opérationnel non-IFRS.

Le groupe fondé par les frères Guillemot promet également de générer de solides cash-flows, à hauteur d'environ 300 millions d'euros, dont une partie sera redistribuée aux actionnaires, a précisé à des journalistes le directeur financier Alain Martinez.

Ubisoft ne voit pas de synergie possible avec Vivendi et il attend toujours une réponse claire du propriétaire de la maison de disques Universal Music Group et du groupe de télévision Canal+ sur ce qu'il pourrait lui apporter, a déclaré le directeur financier. (Gwénaëlle Barzic, édité par Dominique Rodriguez)