Ferrari, prudent pour 2016, sanctionné en Bourse

mardi 2 février 2016 17h48
 

MILAN, 2 février (Reuters) - Ferrari a présenté mardi des prévisions financières prudentes pour 2016, la première année après son émancipation d'avec Fiat Chrysler Automobiles , ce qui lui a valu une chute de son cours de Bourse.

Le constructeur automobile italien - indépendant depuis le début de l'année, Fiat Chrysler ayant distribué l'essentiel du capital à ses actionnaires - table pour cette année sur un bénéfice avant impôt, charges financières, dépréciation et amortissement (Ebitda) ajusté de plus de 770 millions d'euros.

Cet objectif équivaut à une hausse de moins de 3% par rapport à l'Ebitda de 748 millions réalisé en 2015.

Le chiffre d'affaires devrait quant à lui à peine augmenter à 2,9 milliards d'euros contre 2,85 milliards.

A la Bourse de Milan, l'action Ferrari a fini en baisse de 9,59% à 33,00 euros, s'éloignant de son prix d'introduction de janvier à 43 euros. A New York, le titre chutait de 10,74% à 35,64 dollars à 16h43 GMT.

"Les chiffres du quatrième trimestre sont en ligne mais les prévisions 2016 sont super-prudentes" a commenté un trader.

Le consensus des estimations d'analystes donne pour 2016 un Ebitda d'environ 800 millions d'euros.

Ferrari, qui a livré 7.664 voitures l'an dernier et prévoit d'en écouler environ 7.900 cette année, a précisé que son endettement net devrait rester inférieur à 1,95 milliard d'euros cette année, contre 1,94 milliard fin 2015.

(Agnieszka Flak et Danilo Masoni; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)