Logitech relève ses perspectives 2016, le titre bondit

jeudi 21 janvier 2016 10h52
 

21 janvier (Reuters) - Logitech a réalisé au quatrième trimestre un bénéfice d'exploitation en baisse de 6% mais supérieur aux attentes, la restructuration engagée par le fabricant d'accessoires informatiques lui ayant permis de se recentrer sur des marchés à plus forte croissance.

L'action du groupe gagnait 8,52% à 14,65 francs suisses vers 09h50 GMT jeudi. Elle a pris 15% en 2015 mais a reperdu l'essentiel de ces gains au cours des trois premières semaines de 2016.

Logitech a publié un bénéfice d'exploitation de 74,17 millions de dollars (68,06 millions d'euros) pour son troisième trimestre, clos le au 25 décembre, contre 78,64 millions un an plus tôt.

Les analystes attendaient un bénéfice de 73,11 millions de dollars en moyenne selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le groupe, qui s'est désengagé du marché des souris pour ordinateurs et a scindé son activité de vidéo-conférence Lifesize, s'attend désormais pour l'ensemble de l'exercice fiscal à fin mars 2016 à un bénéfice d'exploitation de 170 millions de dollars, contre un précédent objectif de 150 millions.

Ce dernier incluait Lifesize, qui n'est plus consolidé dans ses résultats.

"La restructuration est entièrement bouclée", a dit le directeur général, Bracken Darrell, dans un entretien téléphonique. Le groupe est désormais concentré sur la vente directe d'accessoires en magasin et sur internet, après avoir abandonné la fourniture de souris et claviers aux fabricants de PC.

Le chiffre d'affaires du troisième trimestre a augmenté d'environ 3% à 621,1 millions de dollars, vers le haut des attentes des analystes, hors impact des activités non poursuivies. L'estimation médiane des analystes était de 631,6 millions de dollars, selon le consensus I/B/E/S.

Logitech a aussi relevé sa prévision de croissance du chiffre d'affaires de l'activité de vente au détail à 7-9%, hors impact des changes, contre 7% auparavant. (Eric Auchard, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)