BioMérieux dopé par l'Amérique du Nord en 2015

jeudi 21 janvier 2016 07h50
 

PARIS, 21 janvier (Reuters) - BioMérieux a publié jeudi une croissance organique de son chiffre d'affaires annuel de 7,1%, supérieure à celle que s'était fixé le groupe, dopée par le dynamisme de BioFire, sa filiale américaine spécialisée en biologie moléculaire.

Pour 2016, le spécialiste français du diagnostic in vitro vise une croissance comprise entre 6 et 8% à taux de change et périmètre constants.

Les ventes de l'exercice 2015 se sont élevées à 1.964,6 millions d'euros (+15,7% en données publiées), la zone Amérique du Nord inscrivant une progression de 42,4% à données publiées et de 18,9% à devises et périmètre constants.

Sur le seul quatrième trimestre, le chiffre d'affaires ressort à 553 millions d'euros avec une croissance organique de 4%, plus faible que celle des trimestres précédents, du fait d'un effet de base défavorable et d'une saison de grippe qui n'a pas démarré en 2015, explique BioMérieux dans un communiqué.

"L'acquisition de BioFire contribue activement à la croissance du groupe et délivre des résultats supérieurs à notre plan d'acquisition", commente le directeur général Alexandre Mérieux dans le communiqué.

Aux Etats-Unis, le groupe tire parti des ventes de FilmArray, les tests pour les maladies gastro-intestinales de BioFire, qui ont permis une accélération de la croissance organique du groupe d'environ 300 points de base.

L'action BioMérieux a clôturé mercredi à 101,30 euros (-1,51%) faisant ressortir une capitalisation boursière de près de quatre milliards d'euros. Elle a progressé de 28,18% l'an dernier.

Le communiqué : bit.ly/1S6eqdd (Noëlle Mennella, édité par Gwénaëlle Barzic)