Diesel-La commission Royal va entendre 3 constructeurs étrangers

lundi 18 janvier 2016 18h30
 

PARIS, 18 janvier (Reuters) - Trois constructeurs automobiles étrangers seront à leur tour entendus dans les prochains jours par la commission Royal pour s'expliquer sur des irrégularités relevées lors des premiers tests sur les émissions polluantes mis en place à la suite du scandale Volkswagen , a indiqué lundi une source du ministère de l'Ecologie.

Des représentants de Renault ont été entendus lundi par cette commission ministérielle chargée de vérifier les émissions polluantes réelles des véhicules circulant en France.

Un premier bilan pourrait être dressé par le ministère de l'Ecologie "d'ici huit jours", après les auditions de ces différents constructeurs pour éclaircir les résultats obtenus par leurs véhicules, a précisé cette source ayant requis l'anonymat. Elle n'a pas nommé les trois constructeurs étrangers auditionnés.

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a annoncé jeudi dernier que les essais effectués pour l'instant avaient révélé des dépassements de normes sur les émissions polluantes de certains véhicules, mais n'avaient mis en évidence aucune fraude du type de celle mise en place par le constructeur de Wolfsburg.

Pour l'instant les tests effectués par l'organisme de certification UTAC à la demande du ministère ont porté sur 22 véhicules, sur une centaine prévue.

Parallèlement aux essais pilotés par la commission Royal, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a également ouvert une enquête dans le secteur automobile après le scandale Volkswagen.

La nouvelle jeudi dernier de perquisitions de la DGCCRF sur trois des sites du constructeur au losange a lourdement pénalisé le titre, qui a perdu jusqu'à près de 23% en cours de séance à la Bourse de Paris.

Renault a répété lundi qu'il n'avait pas triché et que ses véhicules respectaient les tests d'homologation, mais qu'il lui faudrait prendre de nouvelles mesures pour réduire l'écart entre les émissions de dioxydes d'azote (NOx) homologuées, et celles mesurées en condition plus réelle de conduite. (Myriam Rivet, édité par Gilles Guillaume)