BOURSE-Next recule après des ventes décevantes, Tesco recherché

mardi 5 janvier 2016 10h52
 

LONDRES, 5 janvier (Reuters) - Next accuse mardi la plus forte baisse de l'indice londonien FTSE-100 en réaction de ventes décevantes pendant la période des fêtes alors que Tesco, le numéro un britannique de la grande distribution, se distingue au contraire à la faveur d'un relèvement de recommandation de Deutsche Bank.

Next cède 5,36% à 6.808,55 pence vers 9h45 GMT, la plus forte baisse de l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 et de l'indice sectoriel européen de la distribution qui cède 0,76% à ce stade. Tesco en affiche à l'inverse la meilleure performance avec un gain de 1,40% à 144,25 pence, après un plus haut du jour à 150.

Next, qui opère plus de 500 magasins au Royaume-Uni et en Irlande, a fait état d'une croissance de seulement 0,4% de ses ventes entre le 26 octobre et le 24 décembre, loin de ses objectifs, du fait du temps inhabituellement doux.

Next est le premier grand distributeur britannique à communiquer sur ses ventes de la période de Noël. Marks & Spencer, qui fera à son tour un point jeudi, recule dans son sillage de 1,1% à 430,5 pence.

Dans la distribution alimentaire, Tesco profite des commentaires positifs de Deutsche Bank qui a relevé sa recommandation sur le titre de "conserver" à "achat" en estimant que les cours actuels des valeurs du segment constituent un bon point d'entrée.

L'action Tesco avait perdu 20% sur les deux derniers mois pour tomber à des plus bas depuis 2003, affaiblie comme ses pairs Sainsbury et Morrison par la concurrence des enseignes discount Aldi et Lidl.

Deutsche Bank est de même passé de "vente" à "conserver" sur Morrison dont le titre, en repli de 16% sur les deux derniers mois, s'apprécie de 0,34% à 147 pence après une pointe à 150. (James Davey, Véronique Tison pour le service français)