Deutsche Bahn va abaisser ses objectifs financiers-Handelsblatt

lundi 14 décembre 2015 12h23
 

BERLIN, 14 décembre (Reuters) - Deutsche Bahn va être contrainte de revoir à la baisse ses objectifs financiers à long terme, rapporte lundi le journal Handelsblatt, citant des sources proches de la compagnie ferroviaire allemande.

Cette dernière s'attend désormais à ce que ses ventes sur les cinq prochaines années soient inférieures d'environ 13 milliards d'euros à ses prévisions initiales tandis que le bénéfice d'exploitation pourrait être minoré d'environ 3,6 milliards d'euros d'ici 2020, selon le journal allemand.

Une porte-parole de Deutsche Bahn a refusé de répondre à des questions sur le sujet.

La compagnie, qui est l'un des principaux employeurs d'Allemagne avec près de 200.000 salariés, a déjà abaissé en février son objectif de chiffre d'affaires à long terme à 50 milliards d'euros. L'objectif initialement présenté dans le plan "Stratégie 2020" était 70 milliards d'euros.

D'après Handelsblatt, le président du directoire Rüdiger Grube vise désormais des ventes à 47 milliards d'euros en 2020. Il doit présenter le 16 décembre un nouveau plan de redressement au conseil de surveillance.

Des sources ont déclaré en octobre à Reuters que la compagnie envisageait des mesures d'économies drastiques telles que la suppression de milliers d'emplois, en particulier dans le fret.

Des coûts de restructuration élevés dans ces activités de fret et des ajustements comptables vont contraindre Deutsche Bahn à enregistrer une perte nette de plus d'un milliard d'euros cette année, ont rapporté ce mois-ci les médias allemands.

La compagnie envisage de renouveler ses trains à partir de l'année prochaine et cet investissement pourrait porter son endettement à 22 milliards d'euros en 2020, contre 16,2 milliards en 2014, rapporte Handelsblatt en citant un document interne.

Deutsche Bahn s'est attaché les services de la banque Lazard pour réfléchir à son activité de transport de passagers, Arriva, y compris une introduction en Bourse. (Caroline Copley; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)