CORR-LEAD 1-Siemens maintient la hausse de ses dépenses de R&D

mardi 8 décembre 2015 18h42
 

(Au §4, bien lire 4,9% pour Schneider et non 2,3%)

MUNICH, 8 décembre (Reuters) - Siemens a annoncé mardi son intention d'augmenter de près de 7% ses investissements dans la recherche & développement sur l'exercice en cours, à 4,8 milliards d'euros, et de développer ses coopérations avec des start-up innovantes.

Le conglomérat industriel allemand a précisé lors d'une journée investisseurs organisée à Munich que ces fonds supplémentaires seraient dédiés à ses principaux métiers que sont l'automatisation, la numérisation et les systèmes énergétiques décentralisés.

La hausse annoncée des dépenses de recherche et développement (R&D) est légèrement supérieure à la croissance "modérée" du chiffre d'affaires prévue par le groupe pour l'exercice 2015-2016.

Le rapport entre les dépenses de R&D et le chiffre d'affaires devrait se maintenir autour de 6%, un ratio comparable à celui de l'américain General Electric mais supérieur à ceux d'ABB (4%) et de Schneider (4,9%).

Joe Kaeser, le président du directoire, a précisé que le ratio de Siemens devrait rester proche de 6% sur les prochaines années mais qu'il pourrait augmenter.

Le groupe allemand, dont les produits vont des trains aux turbines, a dit anticiper une hausse "modérée" de son chiffre d'affaires lors de l'exercice qui a démarré en octobre, précisant que cela voulait dire une progression ne dépassant pas les 5%.

Pour tenter d'améliorer l'efficacité de sa R&D, Siemens explique qu'il va regrouper l'ensemble de ses activités de coopération avec des start-up au sein d'une sorte d'incubateur, une structure appelée à jouer un rôle de conseil, de promotion et de fonds de capital-risque.

Siemens Venture Capital a investi plus de 800 millions d'euros en 20 ans dans des start-up. Parmi celles-ci figurent Caterva, un spécialiste de la gestion d'énergie installé à Munich, et Magazino, un fournisseur de technologies logistiques basé à Stuttgart.

Le groupe a également annoncé son intention de mettre sur pied un fonds, initialement doté de 100 millions d'euros sur trois ans, à destination de ses salariés désireux proposer et de réaliser des projets.

Il créera parallèlement à Munich un nouveau centre de recherche employant 100 personnes et recrutera 300 personnes dans la R&D en Chine. (Georgina Prodhan, Benoit Van Overstraeten et Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)