BOURSE-LafargeHolcim en tête du CAC 40 grâce à ses perspectives

mercredi 25 novembre 2015 11h37
 

PARIS, 25 novembre (Reuters) - L'action LafargeHolcim figure en tête de l'indice CAC 40 mercredi en fin de matinée à la Bourse de Paris, le marché saluant les perspectives du géant franco-suisse du ciment, dont les résultats trimestriels se sont pourtant avérés décevants.

A 11h29, le titre prend 4,97% à 51,91 euros, contre un gain de 1,27% pour le CAC 40.

LafargeHolcim a annoncé mercredi une baisse plus marquée que prévu de son résultat opérationnel au troisième trimestre, pénalisé par ses coûts de fusion et par un ralentissement de ses activités en Chine et au Brésil.

Mais les investisseurs saluent les objectifs du groupe à l'horizon 2018.

"Il y a un peu de tout, du décevant et du rassurant. Soit on est pessimiste et on souligne la déception des résultats trimestriels, soit on se montre plus optimiste et on regarde du côté des perspectives, qui sont ambitieuses. Je préfère regarder du côté de l'avenir", commente un trader en poste à Paris.

Pour la période 2016-2018, qui fera l'objet d'une présentation lors d'une journée investisseurs programmée le 1er décembre, LafargeHolcim entend dégager un flux de trésorerie de 10 milliards de francs suisses "minimum", "pour atteindre en 2018 au moins six francs suisses par action sur une base annualisée".

Pour Kepler Cheuvreux, cet objectif à long terme est prometteur et plus élevé qu'attendu.

"Au niveau de faiblesse actuelle de la valorisation, nous pensons que le meilleur choix est de donner une chance au nouveau management", écrit dans sa note Kepler.

Selon des données Thomson Reuters, LafargeHolcim se négocie 17,2 fois ses résultats attendus des 12 prochains mois (PE) et 0,8 fois sa valeur comptable (PB), contre en moyenne un PE de 15,4 et un PB de 1,6 pour ses principaux concurrents européens.

En outre, LafargeHolcim a précisé avoir l'intention de verser un dividende de 1,50 franc par action au titre de 2015, contre une précédente proposition de 1,30 franc. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)