Target relève son objectif annuel, bénéfice meilleur que prévu au T3

mercredi 18 novembre 2015 14h51
 

CHICAGO, 18 novembre (Reuters) - La chaîne américaine de magasins à bas coûts Target a relevé mercredi son objectif de résultat annuel après avoir réalisé un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes grâce aux bonnes performances de ses ventes sur internet et des ventes de produits ciblés dans le cadre de son plan de redressement.

Target, quatrième distributeur américain, a relevé la limite inférieure de la fourchette de sa prévision de bénéfice par action (BPA) pour son exercice fiscal en cours. Le groupe table désormais sur un BPA situé entre 4,65 et 4,75 dollars, hors éléments exceptionnels, contre 4,60 à 4,75 dollars auparavant.

L'action du distributeur gagne 2,8% à 74,36 dollars dans les transactions électroniques avant Bourse, après avoir perdu près de 4% depuis le début de l'année.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action du groupe est ressorti à 86 cents pour son troisième trimestre clos au 1er novembre, contre 79 cents un an auparavant. Son chiffre d'affaires trimestriel a progressé de 2,1% à 17,6 milliards de dollars (16,5 milliards d'euros).

Les analystes financiers attendaient en moyenne un bénéfice de 85,9 cents par action sur un chiffre d'affaires de 17,57 milliards, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Target a ajouté que ses ventes à nombre de magasins comparable avaient augmenté de 1,9%, un rythme supérieur aux attentes du marché qui étaient à 1,7%, selon Consensus Metrix.

Les ventes sur internet ont fait un bond en avant de 20% et ont contribué à hauteur de 0,4 point de pourcentage à la croissance du chiffre d'affaires total à magasins comparables.

Le directeur général Brian Cornell a orienté la stratégie de Target sur un nombre restreint de lignes de produits sur lesquelles il estime que l'enseigne dispose d'avantages concurrentiels en termes de qualité et de prix, dont les vêtement et articles pour enfants et nourrissons, ainsi que des produits de bien-être et de santé. (Nandita Bose, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)