LEAD 1--Marie Brizard lourdement pénalisé par les USA et la Pologne

mardi 10 novembre 2015 18h56
 

(Actualisé avec précisions)

PARIS, 10 novembre (Reuters) - Marie Brizard Wine & Spirits (MBWS) a vu son chiffre d'affaires chuter de 13,1% au troisième trimestre, pénalisé par des opérations de déstockage de ses distributeurs aux Etats-Unis et un changement de bouteille décidé en urgence en Pologne.

Le spécialiste de vins et spiritueux précise toutefois dans un communiqué qu'il prévoit toujours de quasiment doubler son excédent brut d'exploitation (Ebitda) en 2015 et confirme aussi les objectifs de son plan "BiG 2018", dont les modalités seront présentées le 23 novembre prochain.

Marie Brizard explique avoir dû changer la bouteille de sa vodka Krupnik en Pologne, la nouvelle version n'ayant été disponible qu'à la mi-septembre, entraînant un impact sur ses ventes.

La société française précise poursuivre en justice l'entreprise lui concédant la licence de la bouteille et qui avait exigé la modification des conditions financières de ce contrat dans un délai d'un mois, un "chantage" selon Marie Brizard.

Aux Etats-Unis, outre l'effet du déstockage, la société a aligné ses pratiques commerciales sur celles de ses concurrents, l'augmentation du niveau des remises commerciales accordées à ses distributeurs étant toutefois compensé par la baisse de ses dépenses marketing.

Au total, le propriétaire de Marie Brizard, de la vodka Sobieski ou du whisky William Peel, a réalisé un chiffre d'affaires de 328,6 millions d'euros sur les neuf premiers mois de l'année, soit un recul de 0,8% à activités comparables (-4,2% en données publiées), aidé au troisième trimestre par une accélération de sa croissance en France.

Le groupe précise aussi qu'il va engager le processus de sortie anticipée du plan de continuation de sa filiale française Marie Brizard & Roger International à la suite d'une accord avec la Direction des vérifications nationales et internationales sur un litige lié à la déductibilité de la charge d'intérêt de la dette à taux variable (FRN).

Le titre a progressé de plus de 82% depuis le début de l'année, portant sa capitalisation boursière à quelque 524 millions d'euros.   Suite...