BOURSE-Facebook dopé en Bourse par ses perspectives publicitaires

jeudi 5 novembre 2015 16h14
 

5 novembre (Reuters) - Facebook était en nette hausse jeudi dans les premiers échanges de Wall Street, capitalisant sur ses solides résultats publiés la veille dans un marché qui dans l'ensemble hésitait à s'orienter à la veille de la publication de la statistique de l'emploi d'octobre.

Le réseau social a fait état mercredi d'un bond de 40,5% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre grâce au lancement d'un nouveau service publicitaire et à des mises à jour de son application mobile, tandis que son bénéfice, en hausse, a battu le consensus.

L'action gagnait 6,2% à 110,42 dollars en début de séance sur le Nasdaq, après un record de 110,6 dollars.

Soucieux de capter une plus grande audience publicitaire, Facebook a lancé plusieurs applications ciblant les annonceurs, dont l'une fonctionne sur le même principe que les mesures de l'audimat à la télévision. (on.fb.me/1Jymw6b)

A l'appui de ses ambitions, le réseau social signale que le nombre de visionnages de vidéos a bondi à huit milliards au troisième trimestre contre un peu plus d'un milliard un an auparavant, ce qui constitue en soi une menace croissante pour le marché publicitaire télévisuel.

Les câblo-opérateurs en particulier sont vulnérables aux changements d'habitudes des consommateurs qui ont recours de plus en plus à des services en temps réel en ligne tels que Netflix et Hulu.

"Nous pensons que (Facebook) a toutes les chances de capter une part croissante des budgets publicitaires télévisuels car les marchés migrent vers des campagnes publicitaires très documentées et très ciblées via le support de la vidéo en ligne", commente Brian Pitz, analyste de Jefferies.

Ce dernier chiffre pour les seuls Etats-Unis à 17 milliards de dollars environ le marché annuel de la vidéo publicitaire en ligne d'ici 2017 .

James Cordwell, analyste d'Atlantic Equities, remarque que la moitié environ de la consommation de médias se fait en ligne mais que 17% seulement des budgets publicitaires non liés à des recherches sur la toile sont dépensés en ligne.   Suite...