BOURSE-L'Oréal chute, le ralentissement incite aux prises de profits

vendredi 30 octobre 2015 11h30
 

PARIS, 30 octobre (Reuters) - L'action L'Oréal accuse vendredi la plus forte baisse de l'indice CAC 40 dans des volumes nourris à la Bourse de Paris, la publication la veille par le groupe de cosmétiques d'une croissance inférieure aux attentes au troisième trimestre incitant les investisseurs à prendre leurs profits.

A 11h23, le titre recule de 5,06% à 165,20 euros dans des volumes équivalents déjà plus des trois quarts (77%) de ceux enregistrés en moyenne sur une séance complète au cours des trois derniers mois sur Euronext. Au même instant, le CAC 40 perd 0,27% dans des volumes représentant 28% de leur moyenne quotidienne habituelle.

Plombé par le ralentissement de sa division de produits de luxe en Asie et par la baisse de ses ventes au Brésil, L'Oréal a fait état jeudi d'une croissance organique de 3,7% au troisième trimestre, contre une hausse de 4,3% attendue.

"Ce raté confirme que la taille dans les produits cosmétiques ne peut pas protéger un leader de marché contre: 1) la volatilité du marché, 2) le caractère discrétionnaire de certains de ses segments dans les marchés émergents, en particulier dans le commerce de détail de l'industrie du voyage, 3) la prolifération des marques de niche comme une menace pour les volumes de l'industrie", estime dans un mémo Barclays.

Plusieurs analystes soulignent également que le ralentissement de l'activité du groupe ne permet plus de soutenir la valorisation du titre.

A la clôture de jeudi, L'Oréal affichait une hausse de près de 25% depuis le début de l'année en Bourse et une valorisation représentant un ratio cours sur ses bénéfices estimés pour les douze prochains mois de 27, contre une médiane à 10 ans de 21,3.

Pour Liberum, ce niveau semble actuellement élevé au regard des moteurs de croissance du groupe et de la concurrence sur les prix dans les marchés développés.

"Le ralentissement de plus en plus fréquent n'est pas un soutien. La croissance du bénéfice par action devrait également passer de 15% en 2015 à 5% sur 2016", anticipe dans une note Natixis.

Le groupe a confirmé jeudi tabler sur une croissance "significative" de son chiffre d'affaires et de ses résultats en 2015 et sur une progression "modérée" de ses marges.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)