MAN a profité d'une solide demande européenne au T3

mardi 27 octobre 2015 10h08
 

BERLIN, 27 octobre (Reuters) - Le constructeur de camions MAN, filiale de Volkswagen <VOWG_p.DE], a publié mardi des résultats trimestriels en hausse, soutenus par une solide demande en Europe et par de moindres coûts de restructuration.

Le groupe a réalisé au troisième trimestre un bénéfice d'exploitation de 86 millions d'euros, en progression de 5% sur un an. Ce résultat se compare à une perte de 19 millions d'euros au deuxième trimestre, sous le coup d'une charge de 170 millions liée à la restructuration des opérations européennes.

Les ventes de poids lourds en Europe, principal marché de la division camions & autocars de MAN, ont bondi de 21% en juillet-septembre à 62.200 véhicules, selon les données de l'Association des constructeurs européens d'automobiles (Acea).

Le marché avait stagné en 2014 avec l'entrée en vigueur de nouvelles normes environnementales qui rendaient les véhicules plus chers à l'achat. En conséquence, de nombreuses entreprises ont maintenant des flottes vieillissantes qu'il leur faut renouveler.

MAN, qui avait réduit en juillet ses prévisions de résultats pour 2015, a confirmé sa "guidance' mais en notant que le bénéfice d'exploitation serait "sensiblement affecté" par des coûts de restructuration et la chute de la demande au Brésil.

Le chiffre d'affaires 2015 devrait être légèrement inférieur à celui de 2014.

MAN est plus exposé au Brésil que ses concurrents Daimler et Volvo. Il est moins présent en revanche en Amérique du Nord, qui est un marché en croissance.

"La bonne nouvelle est que nous assistons à une reprise notable du marché européen des véhicules commerciaux", a déclaré le président du directoire Joachim Drees. "Cela dit, la situation reste tendue dans d'autres régions comme la Russie ou le Brésil."

L'action MAN abandonne 0,12% à 94,64 euros à 8h00 GMT à la Bourse de Francfort. La maison mère Volkswagen, qui publie ses comptes trimestriels mercredi, recule de 1,45% à 105,45 euros dans un marché allemand en repli de 0,10%. (Andreas Cremer, Véronique Tison pour le service français)