27 octobre 2015 / 07:24 / il y a 2 ans

LEAD 2-BASF réduit ses prévisions avec la Chine, le titre chute

* Ebit ajusté du T3 à 1,6 md d‘euros (consensus: 1,63 md)

* Légère baisse du CA et de l‘Ebit ajusté prévue en 2015

* Chine, Brésil et émergents ont pesé sur le T3

* Le titre chute de 4% (Actualisé avec précisions sur la Chine, cours de Bourse)

FRANCFORT, 27 octobre (Reuters) - BASF, le premier chimiste mondial par le chiffre d‘affaires, a abaissé mardi ses prévisions de résultats pour l‘ensemble de 2015 en raison d‘une faiblesse de ses ventes en Chine et dans d‘autres marchés émergents.

Le groupe allemand dit anticiper désormais un léger tassement de son chiffre d‘affaires et de son bénéfice avant intérêts et impôts (Ebit), alors qu‘il prévoyait jusque-là une stabilité du bénéfice opérationnel et une légère croissance des ventes.

Vers 10h00 GMT, le titre recule de 4%, accusant la plus forte baisse de l‘indice Dax à Francfort et de l‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300.

“Nous avons connu une pause prononcée pendant l‘été et les volumes n‘ont pas retrouvé de dynamique en septembre. De grands marchés comme le Brésil sont en récession ou confrontés à un ralentissement de leur croissance, comme en Chine”, a déclaré le président du directoire de BASF, Kurt Bock.

Au troisième trimestre, la demande émanant de l‘industrie automobile chinoise a relativement bien progressé, mais les autres marchés, comme la construction et les produits ménagers, ont connu de piètres performances, a-t-il expliqué lors d‘une conférence téléphonique avec la presse.

Il a précisé que le groupe se préparait à être confronté à une faible croissance chronique en Chine.

Au cours des neuf premiers mois de l‘année, le groupe a réalisé 16,5% de ses ventes dans la région Asie-Pacifique.

Au troisième trimestre, le bénéfice ajusté avant intérêts et impôts (Ebit) a reculé de 10% à 1,6 milliard d‘euros, alors que les analystes interrogés par Reuters l‘attendaient en moyenne à 1,63 milliard. Le chiffre d‘affaires a baissé de 5% à 17,4 milliards d‘euros.

Les résultats ont été affectés par une baisse des volumes dans les pigments, la faiblesse de la demande pour la pétrochimie et une âpre concurrence dans le segment des vitamines.

La faiblesse du marché brésilien et la dépréciation du real ont pesé sur les traitements de semences.

L‘Ebit des activités dans l‘agriculture a plongé pour s‘établir à 7 millions d‘euros, contre 43 millions un an plus tôt, alors que les analystes avaient anticipé une légère progression.

Alors que le recul des cours du pétrole est généralement favorable aux groupes chimiques en faisant baisser leurs prix d‘achat de produits pour la pétrochimie, il a pénalisé Bayer, qui a vu le bénéfice opérationnel ajusté de sa division pétrole et gaz plonger de 15% à 371 millions d‘euros, conformément aux anticipations. (Ludwig Burger, Myriam Rivet et Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below