23 octobre 2015 / 15:21 / il y a 2 ans

LEAD 1-Thomson Reuters-Profits supérieurs aux attentes au T3

(Actualisé avec précisions, commentaire, cours)

23 octobre (Reuters) - Thomson Reuters a fait état vendredi d‘un chiffre d‘affaires trimestriel inférieur aux attentes, en partie du fait de la vigueur du dollar, le profit du groupe de collecte et de diffusions d‘informations professionnelles ressortant en revanche au dessus du consensus.

Vers 15h15 GMT, l‘action cède plus de 2% à la Bourse de New York à 41,40 dollars.

Le bénéfice net du troisième trimestre est ressorti à 293 millions de dollars (264,2 millions d‘euros), soit 36 cents par action, contre 250 millions (28 cents/action) un an auparavant.

Hors éléments exceptionnels, le résultat s‘établit à 52 cents par action contre 49 cents attendu en moyenne par le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le groupe est parvenu à dégager un profit supérieur aux attentes en dépit du recul du chiffre d‘affaires en restant concentré sur la maîtrise de ses coûts, a expliqué Claudio Aspesi, analyste chez Sanford Bernstein.

“Ils ont réduit les coûts de manière très agressive”, a-t-il dit.

La marge opérationnelle a progressé à 19% contre 17,1% un an auparavant.

Le chiffre d‘affaires des activités poursuivies a reculé de 4% à 2,98 milliards mais a progressé de 1% hors effets de change. Les analystes s‘attendaient à un chiffre de 3,04 milliards en moyenne.

Le groupe, maison mère de Reuters News, a confirmé ses objectifs de profit annuel.

Les turbulences sur les marchés financiers cet été ont pesé sur l‘activité des banques de financement et d‘investissement, la clientèle principale de la division Financial & Risk, la plus importante du groupe.

“Les grandes banques ont connu un (troisième) trimestre particulièrement difficile”, a dit Jim Smith, le directeur général de Thomson Reuters.

“Dans la mesure où nous pouvons aider les banques à externaliser des coûts et à gérer leur complexité et leur risque, c‘est une opportunité pour nous.”

Le chiffre d‘affaires de la division Financial & Risk a reculé de 7% à 1,51 milliard mais reste stable à taux de change constants.

Les ventes nettes de cette division ont été positives dans toutes les zones géographiques, à l‘exception de la zone Europe-Moyen-Orient-Afrique. L‘évolution des ventes nettes de la division Financial & Risk est ainsi positive pour le sixième trimestre consécutif.

Jessica Toonkel, Marc Joanny pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below