BOURSE-Manitou trébuche, pénalisé par un avertissement et les Etats-Unis

vendredi 23 octobre 2015 11h10
 

PARIS, 23 octobre (Reuters) - L'action Manitou signe dans des volumes nourris l'une des plus fortes baisses de l'indice CAC Mid & Small vendredi matin à la Bourse de Paris au lendemain de l'annonce par le spécialiste des engins de manutention d'un avertissement sur la croissance de son activité sur l'ensemble de l'année.

A 11h03, le titre recule de 5,17% à 13,75 euros dans des volumes représentant 1,8 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext. Au même instant, le CAC Mid & Small avance de 0,66% dans des volumes équivalents à 26% de leur moyenne journalière habituelle.

Manitou a réduit de moitié jeudi sa perspective de croissance du chiffre d'affaires pour l'année 2015 étant donné un contexte difficile et le niveau de prise de commandes à fin septembre.

Le groupe vise désormais une croissance de chiffre d'affaires pour l'exercice 2015 de l'ordre de 3,0%, contre une précédente perspective confirmée fin juillet de l'ordre de +6%. L'objectif de marge opérationnelle courante a en revanche était confirmée aux alentours de 4,5%.

"Si le management se montrait, au premier semestre, confiant sur le marché américain qui restait jusqu'alors le moteur de la croissance, ce dernier s'est grippé au troisième trimestre (notamment du fait de l'attitude des loueurs) sans être compensé par l'Europe où la dynamique commerciale reste difficile", commente dans une note Gilbert Dupont.

Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires de la société a reculé de 8%, à 273 millions d'euros, avec une baisse de 11% en Europe du Nord, de 9% en Amériques et une chute de 21% dans la zone Asie-Pacifique-Afrique et Moyen-Orient (APAM).

"Après le warning de Wacker Neuson, la publication du chiffre d'affaires du troisième trimestre de Manitou confirme les craintes que nous avions sur le marché américain qui semble aujourd'hui atteindre ses limites en termes d'investissements alors que les perspectives de croissances restent fragiles", souligne Gilbert Dupont.

La société de Bourse a décidé d'abaisser "sensiblement" ses prévisions 2015 et 2016 et son objectif de cours de 19 à 14,5 euros sur la valeur. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)