BOURSE-Rexel en nette hausse, Kepler en soutien malgré le warning

jeudi 8 octobre 2015 10h46
 

PARIS, 8 octobre (Reuters) - L'action Rexel compte jeudi matin parmi les plus fortes progressions de l'indice SBF 120 à la Bourse de Paris, Kepler Chevreux estimant qu'il est temps d'acheter la valeur malgré l'annonce la veille par le distributeur de matériel électrique d'une révision à la baisse de ses objectifs annuels.

A 10h39, le titre gagne 3,28% à 12,125 euros quand le SBF 120 progresse de 0,05%.

Rexel a annoncé mercredi réviser à la baisse ses objectifs 2015 en raison de la dégradation de la conjoncture observée depuis la publication de ses résultats semestriels le 29 juillet dernier.

La société s'attend désormais à enregistrer une baisse organique de ses ventes en données comparables et à nombre de jours constants comprise entre 2% et 3% sur l'ensemble de l'année alors qu'il tablait jusqu'à présent sur une baisse organique d'au maximum 2%.

Rexel devrait également générer une marge d'Ebita ajusté comprise entre 4,3% et 4,5% sur l'ensemble de l'année (contre au moins 4,8% prévu auparavant).

"Après l'avertissement, est-il temps d'acheter l'action pour une reprise en 2016 ?", s'interroge dans une note Kepler.

"Oui, le scénario pessimiste est plus qu'intégré", estime le courtier, qui souligne la baisse de l'action cette année.

L'action Rexel a fondu de 40% entre son plus haut de l'année touché le 18 mars, à 18,175 euros, et son plus bas le 29 septembre, à 10,905 euros.

En outre, alors qu'en février plus de trois analystes sur cinq (62%) conseillaient d'acheter la valeur, ils sont désormais moins de la moitié (47%) à le faire, selon des données compilées par Thomson Reuters.

"Il y a de nombreuses raisons structurelles et conjoncturelles d'espérer une reprise de la croissance du chiffre d'affaires et des bénéfices en 2016, ce qui conduira à une réévaluation de l'action", considère cependant Kepler.

L'intermédiaire a relevé son conseil sur la valeur de "conserver" à "acheter" avec un objectif de cours porté de 14,80 à 15 euros. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)