LEAD 2 Euler Hermes - La chute du résultat ralentit au T2 (-30%)

lundi 28 juillet 2008 17h24
 

 par Pascale Denis
 PARIS, 28 juillet (Reuters) - Touché de plein fouet par le
ralentissement de l'économie mondiale, Euler Hermes (ELER.PA: Cotation) a
limité la baisse de son résultat net à 30% au deuxième
trimestre, après une chute de plus de 65% au premier, grâce à
une amélioration de son résultat technique, mais a dit tabler
sur une poursuite du ralentissement de la croissance.
 Le leader mondial de l'assurance crédit, filiale d'Allianz
(ALVG.DE: Cotation), a fait état d'un résultat net de 83,9 millions
d'euros, en baisse de 30% sur un an (et contre 38,4 millions au
premier trimestre 2008) et d'un résultat opérationnel (après
plus-values) en repli de 30% également à 127 millions (74,4
millions sur les trois premiers mois de 2008).
 Le groupe avait créé la stupeur en annonçant, le 7 mai
dernier, une chute de ses résultats du premier trimestre, avec
une très forte dégradation de son résultat technique. Le titre
avait alors plongé de 14% à la Bourse de Paris.
 Ce lundi, Euler Hermes a précisé que le ralentissement de la
croissance économique mondiale s'était confirmé au deuxième
trimestre, pesant sur la sinistralité.
 Le ratio de sinistralité a ainsi augmenté à 64,6% au
deuxième trimestre, contre 62,9% trois mois plus tôt.
 Malgré ce contexte défavorable, le groupe est parvenu à
améliorer son résultat technique d'un trimestre sur l'autre (à
61,1 millions d'euros au 1er trimestre contre 53,1 millions au
deuxième) grâce à un strict contrôle de ses coûts, améliorant
ainsi son ratio combiné (de 83,1% à 81,9%).
 Le chiffre d'affaires a quant à lui totalisé 556,5 millions
d'euros, contre 539,2 millions un an plus tôt, en progression de
3,2%. 
 
 POURSUITE DU RALENTISSEMENT
 Pour les prochains mois, Euler Hermes prévoit une poursuite
du ralentissement de la croissance des pays de l'OCDE.
 S'agissant des pays déjà affectés par le ralentissement
(Etats-Unis, Royaume-Uni, Italie ou Espagne), il indique avoir
réduit ses engagements de risque et revu à la hausse ses tarifs.
 En France et en Allemagne, touchés plus tardivement, il
précise avoir pris "les mesures nécessaires en matière de
prévention de risques et de souscription commerciale".
 "En cas de ralentissement économique plus prononcé, toutes
les mesures prises devraient permettre à Euler Hermes de
disposer d'un portefeuille commercial en ligne avec les
nouvelles conditions du marché", ajoute l'assureur crédit.
 A la fin juin 2008, les plus-values réalisées totalisaient
31,4 millions d'euros et les plus-values latentes sur le
portefeuille actions 35,6 millions d'euros, équivalent à 17,5%
de la valeur de marché de ce portefeuille.
 Au total, les plus-values latente du portefeuille ont baissé
de 130 millions d'euros, avec la chute des marchés d'actions et
la heausse des taux.
 A la même date, la valeur de marché du portefeuille
financier d'Euler Hermes était de 3.305 millions d'euros, contre
3.497 millions six mois plus tôt, un recul qui s'explique en
"grande partie", selon le groupe, par le paiement des dividendes
durant le deuxième trimestre.
 Vers 17h20, le titre recule de 2,3% à la Bourse de Paris
lundi, à 47,88 euros, alors qu'il cédait 1,7% au moment de la
publication des résultats.
 La valeur accuse une baisse de plus de 43% depuis le début
de l'année, sous-performant l'indice européen de l'assurance
 qui cède 27% depuis janvier. /PD
 (Pascale Denis, édité par Jacques Poznanski)