28 juillet 2008 / 09:59 / dans 9 ans

LEAD 2 Ryanair - Perte probable en 2008-2009, chute du titre

(Actualisé avec des précisions)

par Andras Gergely

DUBLIN, 28 juillet (Reuters) - Ryanair RYI.L a fait état lundi d‘une chute de 85% du bénéfice net du premier trimestre de son exercice fiscal 2008-2009, sous le coup d‘une multiplication par près de deux de sa facture carburant.

La compagnie irlandaise, spécialistée dans le low cost, a également annoncé que l‘ensemble de l‘exercice pourrait solder par une perte allant jusqu’à 60 millions d‘euros si les cours du pétrole restaient élevés. Elle pourrait devoir réagir à cette situation, ainsi qu’à la crainte d‘une récession, en réduisant ses tarifs, ce qui risquerait d‘entraîner la première perte depuis 1989.

Le titre Ryanair a chuté de 22% à 2,51 euros, et touché en séance un plus bas de 24 euros. Il a plombé l‘indice regroupant les valeurs européennes du transport aérien et du voyage .SXTP, qui a perdu près de 4%.

RESULTATS

Sur les trois mois à fin juin, le numéro un européen du segment du vol à bas coûts a dégagé un bénéfice net ajusté de 21 millions d‘euros, contre 138,9 millions un an plus tôt.

Ce chiffre ne tient pas compte d‘une dépréciation de 93,6 millions d‘euros liée à la baisse de la valeur de la participation de Ryanair dans Aer Lingus AERL.I.

CHIFFRE D‘AFFAIRES

Le chiffre d‘affaires du numéro un européen du segment des vols à bas coûts a progressé de 12% à 777 millions d‘euros alors que les cinq analystes interrogés par Reuters attendaient en moyenne 865,4 millions.

CONTEXTE

Au début du mois de juin, Ryanair avait dit pouvoir éviter de tomber dans le rouge en dépit de la flambée de l‘or noir.

Le pétrole a inscrit un record historique à plus de 147 dollars le 11 juillet mais les cours ont reculé depuis de quelque 16%.

Ryanair a précisé qu‘il avait profité du recul du pétrole ces dernières semaines pour couvrir ses besoins en carburant et ce à 90% pour le trimestre se terminant en septembre, à 129 dollars le baril et à 80% pour le troisième trimestre, à 124 dollars.

La compagnie n‘a pas pris de couverture carburant pour le quatrième trimestre de l‘exercice.

PERSPECTIVES

“Sur la base de nos couvertures existantes, avec un prix du quatrième trimestre à environ 130 dollars le baril et un prix moyen des vols en recul de 5% sur l‘ensemble de l‘année, nous anticipons un résultat net annuel entre l’équilibre et -60 millions d‘euros”, déclaré Michael O‘Leary, directeur général de Ryanair, cité dans un communiqué. “Les perspectives pour le reste de l‘année fiscale, qui dépendent du prix des billets et des cours du pétrole, restent médiocres”, a-t-il ajouté.

Michael Cawley, directeur général délégué, a ajouté qu‘il hautement improbable que Ryanair dégage le moindre profit cette année à moins d‘une chute “vertigineuse” des prix du pétrole au cours du quatrième trimestre.

MESURES

Ryanair a annoncé qu‘il allait réduire le prix de ses billets encore davantage que ses concurrents afin relancer son activité affectée par le ralentissement économique à l‘oeuvre aussi bien en Grande-Bretagne qu‘en Irlande.

Michael O‘Leary a par ailleurs estimé que la trésorerie de plus de 2,2 milliards d‘euros dont dispose Ryanair permettrait à la compagnie de résister au retournement de cycle du secteur.

COMMENTAIRE

“Nous continuons de penser que Ryanair dispose de la stratégie la mieux adaptée ainsi que bilan le plus solide pour résister et tirer profit de ce retournement de cycle”, a jugé Stephen Furlong, analyste chez Davy. /BVO/GG

Version française Benoit Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below