LEAD 1 NicOx - La R&D sur le Naproxcinod creuse la perte du S1

lundi 28 juillet 2008 07h54
 

PARIS, 28 juillet (Reuters) - NicOx (NCOX.PA: Cotation) a annoncé lundi pour le premier semestre 2008 une perte nette en forte augmentation sous l'impact de la hausse des dépenses de recherche sur l'anti-inflammatoire Naproxcinod, le principal médicament en développement de la société de biotechnologie.

Sur les six premiers mois de 2008, NicOx a ainsi accusé une perte de 33,1 millions d'euros, contre 6,6 millions un an plus tôt, est-il précisé dans un communiqué.

La perte opérationnelle s'est creusée à 36 millions d'euros, contre 9,8 millions un an plus tôt. Entre temps, les charges opérationnelles de la société ont augmenté à 40,6 millions, contre 23,7 millions, et ses frais en recherche et développement se sont accrus à 34,8 millions, contre 17,6 millions.

Le chiffre d'affaires est tombé à 2,2 millions, contre 11,2 millions au premier semestre 2007 lorsque NicOx avait perçu en paiement d'étape 5 millions d'euros de Merck (MRCG.DE: Cotation) et un million de Pfizer PFE.PA dans le cadre des accords qui le lie à ces deux groupes.

Cité dans le communiqué, Michele Garufi, le président directeur général, souligne que la société reste "concentrée" sur la finalisation de son plan de soumission du dossier du Naproxcinod aux autorités sanitaires américaines, toujours prévu à la mi-2009.

"Nous sommes en bonne voie pour atteindre cette étape importante avec nos deux études de phase 3 en cours, sur le point d'être achevées", affirme-t-il.

Au 30 juin, NicOx disposait d'une trésorerie d'un montant de 141,6 millions d'euros, contre 195,2 millions un an plus tôt. Ses dettes courantes totalisaient 22 millions à la fin du premier semestre. /NM

(Noëlle Mennella)