LEAD 2 Thales maintient ses prévisions pour 2008

mercredi 8 octobre 2008 19h52
 

(actualisé avec cours de Bourse, nouvelles déclarations, détails)

par Matthias Blamont

LAUPHEIM (Allemagne), 8 octobre (Reuters) - Mettant en avant un carnet de commandes solide et la récurrence de ses budgets de défense, Thales (TCFP.PA: Cotation) a maintenu mercredi ses objectifs financiers pour 2008 même si son P-DG, Denis Ranque, a estimé que ces derniers représentaient un "défi" pour l'entreprise dans le crise financière actuelle.

Le dirigeant du spécialiste de l'électronique pour l'aéronautique, la défense et la sécurité a néanmoins reconnu que la santé financière de ses fournisseurs constituait un motif de préoccupation et souligné que Thales était prêt à agir si l'un d'entre eux devait se déclarer en difficulté, faisant écho à des propos similaires tenus la semaine dernière par Louis Gallois, président exécutif d'EADS EAD.PA.

"Nous maintenons nos prévisions de croissance (du chiffre d'affaires, ndlr) et de résultats, l'incertitude sur les ventes porte sur une fraction de pourcentage. En matière de résultat, une marge opérationnelle à 7,25% va représenter un défi pour Thales mais c'est un défi à plus ou moins 0,1 ou 0,2%, grâce aux facteurs de stabilité de l'entreprise", a dit Denis Ranque à des journalistes en marge d'un déplacement à Laupheim (Allemagne).

Cette année, le spécialiste de l'électronique pour l'aéronautique, la défense et la sécurité vise une marge d'exploitation de 7,25%, à comparer à 7% en 2007, ainsi qu'une augmentation de 6% de son chiffre d'affaires.

Le groupe, qui collabore étroitement avec les constructeurs aéronautiques européen Airbus et américain Boeing (BA.N: Cotation), avait annoncé fin juillet un bénéfice opérationnel en baisse de 6% et un résultat net divisé par près de moitié au titre du premier semestre, sans pour autant remettre en question ses ambitions pour l'ensemble de l'exercice [ID:nL9403246].

"La crise nous impacte relativement peu pour une série de raisons, nous avons plus de deux ans de carnet de commandes donc toutes les évolutions conjoncturelles sont lissées et, à l'heure actuelle, nous ne voyons rien sur nos commandes", a expliqué Denis Ranque.   Suite...