Japon - La maison mère d'Uniqlo table sur des bénéfices records

jeudi 8 octobre 2009 18h30
 

TOKYO, 8 octobre (Reuters) - Le japonais Fast Retailing (9983.T: Cotation), maison mère d'Uniqlo, anticipe une hausse de 10,5% de son bénéfice d'exploitation au titre de l'exercice en cours qu'il impute au succès de sa chaîne de magasins de vêtements.

Alors que l'industrie japonaise de la vente au détail reste engluée dans la crise et peine à faire face au recul de la demande, Fast Retailing bénéficie de l'engouement de consommateurs séduits par des prix abordables et des produits innovants.

Pour l'exercice démarré le 1er septembre, le groupe prévoit de dégager un bénéfice d'exploitation de 120 milliards de yens (918 millions d'euros). Les 18 analystes interrogés par Thomson Reuters I/B/E/S sont sur la même longueur d'onde puisqu'ils tablent en moyenne sur 119,4 milliards de yens.

A titre de comparaison, Seven & I Holdings (3382.T: Cotation), numéro un nippon de la distribution, a fait état la semaine dernière d'une chute de 20% de son bénéfice d'exploitation semestriel, tandis que son dauphin Aeon (8267.T: Cotation) faisait part d'un chiffre en recul de 39,5% pour la même période.

A l'échelle mondiale, les concurrents directs d'Uniqlo, H&M (HMb.ST: Cotation) ou Inditex (ITX.MC: Cotation), propriétaire de la chaîne Zara, montrent eux aussi qu'ils résistent à la crise sans pour autant parvenir à concurrencer le japonais en terme de progression des ventes à périmètre comparable.

Uniqlo précise qu'une part non négligeable de sa croissance est à mettre à l'actif du marché chinois où il compte ouvrir 32 points de vente durant l'exercice en cours, portant à 75 le nombre de magasins implantés dans l'Empire du milieu.

L'offensive de Fast Retailing n'épargne pas des marchés plus matures. A grand renfort de publicité, le géant japonais a ainsi créé l'événement de la rentrée textile parisienne en ouvrant le 1er octobre un magasin à quelques encablures de l'Opéra Garnier. (Plus de détails [ID:nL6292175])

(Taiga Uranaka, version française Nicolas Delame)