September 8, 2009 / 11:29 AM / 8 years ago

SYNTHESE La baisse du trafic aérien mondial s'atténue

6 MINUTES DE LECTURE

* Airbus anticipe une remontée du trafic en 2010

* La baisse du trafic a ralenti en août en Europe

* Les valeurs du secteur montent en Bourse

* Les prix des carburants préoccupent les compagnies

Par Sui-Lee Wee et Pete Harrison

HONG KONG/BRUXELLES, 8 septembre (Reuters) - Les compagnies aériennes et les grands constructeurs aéronautiques civils constatent de plus en plus de signes montrant que la crise du secteur, la pire de son histoire, pourrait toucher à sa fin, une évolution saluée par les marchés financiers mardi.

Airbus EAD.PA, premier constructeur d'avions civils au monde, estime que le volume total du trafic aérien a passé "le point bas de la récession" et qu'un rebond pourrait s'amorcer l'an prochain.

"En 2009, nous pensons que le trafic total reculera de 2%. Pour 2010, nous pourrions voir une hausse de 4,6%", a déclaré Laurent Rouaud, vice-président du groupe européen en charge de la stratégie produits, lors d'un salon à Hong Kong.

En Europe, Air France-KLM (AIRF.PA) a fait état d'une nouvelle baisse de 2,9% de son trafic passagers en août mais la compagnie franco-néerlandaise est parvenue à améliorer le coefficient d'occupation de ses avions (le rapport entre le nombre de billets vendus et le nombre de sièges disponibles), à 84,8%, soit une hausse de 1,1 point par rapport à août 2008. (Plus de détails [ID:nL8150823])

L'action Air France-KLM gagnait plus de 6% à la Bourse de Paris en milieu de journée, tandis que l'indice DJ Stoxx paneuropéen des voyages et des loisirs .SXTP progressait de 2,6%.

De son côté, la fédération européenne des exploitants d'aéroports ACI Europe a fait état d'un recul de 4,3% du trafic en juillet par rapport au même mois de l'an dernier. Ce chiffre, calculé sur la base des données de 106 aéroports, marque un net ralentissement de la baisse par rapport à celle de 9,6% enregistrée au premier semestre.

Le trafic "cargo", c'est à dire de fret, a chuté parallèlement de 13,4% sur un an en juillet, contre -22,4% sur les six mois précédents.

"Cela correspond à nos estimations", a commenté Cristoph Weil, économiste de Commerzbank. "Nous pensons que nous assisterons à une forte reprise aux troisième et quatrième trimestres dans la zone euro."

Air France-KLM a déclaré que son activité cargo avait confirmé en août le début de stabilisation observé au cours des mois précédents.

Croissance a L'horizon

La conjoncture dans le transport aérien est évidemment dépendante de la santé de l'économie mondiale, qui s'achemine apparemment vers une sortie de la récession, les Etats-Unis et la zone euro semblant bien partis pour sortir de la récession au troisième trimestre. Mais le secteur, comme l'ensemble de l'économie, reste sous perfusion des plans de relance mis en oeuvre dans la plupart des pays industrialisés.

L'amélioration relative du trafic constatée par ACI Europe tient en partie au fait que la base de comparaison de juillet 2008 était déjà affaiblie: c'est à l'époque en effet que le trafic passagers mondial s'était orienté à la baisse pour la première fois depuis six ans.

La faiblesse de la base de comparaison ne représente toutefois que 20% de l'amélioration pour le fret, montrent les données statistiques d'ACI Europe.

En dépit de ces signes encourageants, 2009 devrait rester, pour Airbus comme pour son grand concurrent américain Boeing (BA.N), comme la plus mauvaise année en termes de commandes depuis au moins 15 ans, en raison de l'annulation ou du report de bon nombre de commandes des compagnies aériennes.

Celles-ci devraient afficher des pertes globales de quelque neuf milliards de dollars (6,2 milliards d'euros) sur l'ensemble de l'année, dont au moins six milliards sur les six premiers mois de l'année, selon l'Association internationale du transport aérien (IATA).

Air France-KLM a annoncé la semaine dernière un plan de départs de volontaires qui pourrait se solder par la suppression de 1.500 postes. [ID:nL4241502]

Laurent Rouaud a cependant confirmé qu'Airbus prévoyait de livrer 480 avions cette année. Auparavant, la filiale d'EADS avait déclaré viser pour 2009 un nombre de livraisons au moins égal au record de 483 enregistré l'an dernier mais elle n'avait pas exclu de nouvelles réductions de sa production si nécessaire.

Boeing, lui, ne s'attend pas une stabilisation de son marché avant 2011 et n'anticipe pas de véritable croissance avant 2012.

"L'anné prochaine sera une année de rattrapage de l'économie, 2011 sera l'année du rattrapage du secteur du transport aérien et puis, en 2012, les compagnies vont vraisemblablement augmenter leur demande pour de nouveaux appareils", a dit à Hong Kong Randy Tinseth vice-président de la division civile de l'américain.

Même s'il commence à s'extirper de la récession, le secteur du transport aérien reste confronté à des défis importants, notamment celui du prix du kérosène, a rappelé Laurent Rouaud.

A 68,10 dollars environ mardi, le baril de Brent de la mer du Nord affiche une hausse de 38% depuis la fin du mois de mars.

avec Brian Love, Helen Massy-Beresford et Tim Hepher, version française Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below