8 mai 2009 / 15:34 / il y a 8 ans

Les banques américaines préparent déjà leur recapitalisation

par Elinor Comlay et Steve Slater

NEW YORK, 8 mai (Reuters) - Plusieurs banques américaines se sont empressées vendredi d'annoncer des mesures de renforcement de leurs fonds propres dans la foulée de la publication des résultats des "stress tests" qui ont évalué à 75 milliards de dollars les besoins en capitaux de dix établissements.

Les autorités ont demandé à 10 des 19 principales banques du pays soumises à ces évaluations de trouver 74,6 milliards de dollars supplémentaires en fonds propres, un chiffre inférieur à ce que les investisseurs redoutaient. [ID:nL7403400]

Les Bourses européennes et Wall Street ont accueilli positivement ces résultats. L'ampleur relativement modeste des besoins en capitaux supplémentaires des banques, telle qu'identifiée par les tests de stimulation, a rassuré les investisseurs qui estiment que le pire de la crise est passé mais provoqué le scepticisme chez ceux qui jugent que les évaluations n'ont pas été assez rigoureuses.

Dès vendredi matin, Morgan Stanley (MS.N) a annoncé une augmentation de capital de 3,5 milliards de dollars et Wells Fargo (WFC.N) a lancé un appel au marché de 7,5 milliards.

Dans les deux cas, le montant des augmentations de capital est supérieur au montant des besoins identifiés par les "stress test" mais leur prix représente un rabais de plus de 10% par rapport au cours de clôture de jeudi.

Bank of America (BAC.N) de son côté a annoncé son intention de mettre en vente 1,25 milliard d'actions à 8,79 dollars au maximum, soit un total avoisinant 11 milliards. Le numéro un de la banque aux Etats-Unis a aussi annoncé un emprunt obligataire de trois milliards de dollars à cinq ans et compte par ailleurs céder des actifs et prendre plusieurs autres mesures pour trouver 33,9 milliards de capitaux supplémentaires. [nL7688501]

NOUVELLES DIRECTIVES SUR LES RÉMUNÉRATIONS DES DIRIGEANTS

Bank of America aura plus de facilités à trouver des capitaux que ce le gouvernement a estimé dans les tests, a assuré son directeur général, Kenneth Lewis, dans une interview accordée à CNBC vendredi.

Le titre BofA progressait de 1,7% en fin de matinée à la Bourse de New York en dépit de la dilution de l'actionnariat que l'augmentation de capital risque d'entraîner.

Kenneth Lewis a estimé que la hausse du titre traduisait "la clarté et les certitudes" qu'a permis d'apporter la publication des résultats des tests.

Les autres valeurs bancaires étaient elles aussi orientées à la hausse. Wells Fargo gagnait 0,4% à 24,87 dollars après que la banque a annoncé avoir vendu 341 millions d'actions au prix de 22,00 dollars.

Morgan Stanley recule en revanche de 3,5% à 26,19 dollars après avoir annoncé qu'elle avait vendu 146 millions d'actions à 24 dollars.

La banque a également vendu pour quatre milliards de dollars d'emprunt senior dans le but de rembourser les 10 milliards de dollars d'aides publiques dont elle a bénéficiées à l'automne dernier dans le cadre du plan de soutien au secteur bancaire (Tarp).

Outre Morgan Stanley, Goldman Sachs (GS.N) et JPMorgan Chase (JPM.N) espèrent aussi rembourser sous peu les fonds du Tarp afin de ne plus être soumis aux restrictions en matières de rémunérations associées aux aides publiques.

Le département du Trésor doit dévoiler sous peu de nouvelles directives concernant les rémunérations des dirigeants pour les banques qui ont reçu une aide du gouvernement, selon un document obtenu par Reuters vendredi.

version française Gwénaelle Barzic

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below