August 7, 2008 / 6:37 AM / 9 years ago

LEAD 2 Nestlé - S1 supérieur aux attentes malgré les changes

6 MINUTES DE LECTURE

(Complété avec les déclarations d'analystes, conférence de presse et cours de bourse.)

ZURICH, 7 août (Reuters) - Nestlé NESN.VX a publié jeudi des chiffres semestriels légèrement supérieurs aux attentes dans l'ensemble malgré des effets de change dévastateurs et annoncé une accélération de son programme de rachat de titres.

Le groupe s'attend à dépenser environ 9 milliards de francs pour cette opération, soit 2 milliards de plus que ce qui avait été initialement prévu, précise le numéro un mondial de l'alimentaire dans un communiqué de résultats.

D'ici à la fin de l'année, des titres à hauteur de 13 milliards seront repris sur un programme de 25 milliards.

Nestlé se veut en outre plus optimiste pour l'année en cours, affinant ses prévisions de croissance. "Je suis confiant que 2008 sera une année (...) avec une croissance organique au moins aussi élevée que celle de 2007", déclare Paul Bulcke, administrateur délégué, cité dans le communiqué.

Nestlé avait relevé ses attentes à la mi-mars tout en ne donnant aucun chiffre précis et, lors des résultats du premier trimestre, le groupe avait précisé s'attendre à un taux de croissance "proche du niveau de 2007", soit 7,4%.

Le bénéfice net a progressé de 6,1% à 5.214 millions de francs suisses pour son premier semestre 2008, alors que les marchés en attendaient 5.048 millions en moyenne.

Le résultat opérationnel (Ebit), en hausse de 6,1% à 7.341 millions, était anticipé à 7.320 millions. La marge Ebit a atteint 13,8%, en hausse de 30 points de base. Pour l'année en cours, Nestlé prévoit une nouvelle amélioration de sa marge à taux courants et constants, qui a atteint 14% en 2007.

Le chiffre d'affaires, qui s'est renforcé de 3,8% à 53.066 millions, n'a toutefois pas entièrement satisfait les prévisions qui le voyaient à 53.409 millions.

La croissance organique s'est améliorée à 8,9% contre 7,4% à la même période de l'exercice précédent, une progression parfaitement anticipée par les analystes.

La croissance interne réelle (Real Internal Growth - RIG) s'est détériorée à 3,5%, contre 5,3% il y a un an, alors que les marchés en attendaient 4,3%.

Encore Des Effets De Changes Au s2

Si les acquisitions, nettes des cessions, ont contribué à la croissance organique pour 3,2%, principalement en raison de l'achat de Novartis Medical Nutrition et de Gerber, Nestlé a vu les taux de change impacter négativement ses ventes à hauteur de 8,3%.

"Limpact restera significatif au second semestre", a déjà prévenu le directeur des finances James Singh lors d'une téléconférence jeudi, ajoutant que Nestlé pourrait relever ses tarifs pour contrebalancer l'augmentation des matières premières. En outre, le programme d'économies d'un milliard de francs pour l'année en cours est en bonne voie.

Ces mêmes effets de changes ont amputé la marge Ebit du groupe de 30 points de base à taux de change constant et celle des activités Alimentation et Boissons de 20 points.

Au niveau des marchés, l'Europe confirme son manque de dynamisme avec une croissance organique de 5,8% loin des 11% enregistrés en Amériques ou des 13,1% de la zone Asie, Océanie et Afrique.

L'anémie européenne a eu des répercussions pour Nestlé Waters, qui a accusé des croissances négatives au niveau organique (-1,1%) et interne réelle (-3,1%). Les ventes ont également souffert aux Etats-Unis, en raison de la polémique sur l'impact environnemental de l'eau en bouteille. "Nous tablons sur une amélioration au second semestre", a ajouté James Singh.

Pour Claudia Lenz de la Banque Vontobel, il s'agit là d'une performance solide. Certains analystes s'inquiètent du recul de 190 points de base de la marge brute ou de 120 points dans les dépenses de marketing. "Unilever à titre de comparaison n'a accusé un recul que de 70 points", souligne Frazer Wilson chez ABN Amro.

Pour l'analyste indépendant James Amoroso, il s'agit toutefois d'une réponse appropriée à la situation économique (déprime des consommateurs et effets de change).

Bien plus nombreux sont ceux qui apprécient l'amélioration de 30 points de la marge opérationnelle en Europe. "Dans l'ensemble, les marges se sont mieux portées que prévu", souligne Jon Cox dans une courte étude. Patrick Schwendimann à la BCZ apprécie la performance globale alors que les effets de change ont fait des ravages.

L'action de Nestlé, qui s'est effritée de 9,31% depuis janvier, recule de 0,17% vers 8h30 GMT après avoir beaucoup progressé lors des dernières séances. L'indice suisse des valeurs vedettes .SSMI avance de 0,38%. /PS/SK

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below