7 novembre 2008 / 07:54 / il y a 9 ans

LEAD 2 Sodexo-Résultat 07/08 meilleur que prévu, le titre monte

* Résultats 2007-2008 meilleurs qu'attendu

* Hausse CA 2008-2009, hors changes, comprise entre 4 et 7%

* Confiance sur les court et moyen termes même si les années 2009 et 2010 s'annoncent difficiles.

par Noëlle Mennella

PARIS, 7 novembre (Reuters) - Sodexo (EXHO.PA) a annoncé vendredi pour son exercice 2007-2008, clos le 31 août, des résultats supérieurs à ses propres objectifs et meilleurs qu'attendus par les analystes grâce notamment à une nouvelle progression de son activité dans les services de restauration.

En Bourse, l'action a réagi par une hausse initiale de 8,71%. Vers 9h15, elle inscrivait un gain de 4,17% à 37,18 euros, quand ceux du CAC 40 et de l'indice sectoriel européen .SXTP étaient limités à respectivement 1,3% et 0,77%.

Lors d'une conférence de presse téléphonique, Michel Landel, directeur général du n°2 mondial de la restauration derrière Compass (CPG.L), s'est dit "confiant" concernant l'avenir à court et moyen termes même si les années 2009 et 2010 s'annoncent "difficiles" du fait de la crise financière.

Le groupe, qui a tout de même décidé d'un plan d'économies de 50 millions d'euros pour l'exercice en cours, pense pouvoir retrouver à terme une croissances organique de l'ordre de 7% pour atteindre l'objectif fixé dans son plan "Ambition 2015" de doublement d'ici là de ses ventes 2004-2005 (11,7 milliards d'euros à l'époque).

À 376 millions d'euros, le résultat net part du groupe 2007-2008, attendu à 360,3 millions, est en hausse de 8,4% et, hors effets de change, de 16,4%. Le résultat opérationnel s'est inscrit à 690 millions d'euros (consensus de 680,2 millions), en augmentation de 7,8% à données publiées et de 15,3% à changes constants, dépassant la moyenne annuelle de 11% du plan 2015.

Le chiffre d'affaires a totalisé 13.611 millions d'euros au regard d'une attente de 13.607 millions. Sa croissance interne a atteint 7,7% sur l'exercice, soit un taux supérieur, pour la deuxième année consécutive, à l'objectif annuel moyen de 7% que le groupe s'est fixé.

HAUSSE DE 10% DU DIVIDENDE

Tenant compte de ces résultats, le conseil d'administration proposera à l'assemblée générale du 19 janvier 2009, la distribution d'un dividende de 1,27 euro en hausse de 10% par rapport à celui de 2006-2007.

Pour l'exercice 2008-2009, Sodexo vise une hausse de son chiffre d'affaires consolidé hors effets de change comprise entre 4% et 7% et un résultat opérationnel situé entre 730 millions d'euros et 760 millions d'euros à taux de change constants.

"La prévision 2008/09 nous apparaît particulièrement conservatrice alors que le groupe communiquait encore récemment sur une guidance de croissance organique de chiffre d'affaires d'environ 7% et sur une progression de la marge de 15 à 20 points de base", commente André Juilliard (Natixis Securities).

L'analyste déclare que "ces prévisions sont inférieures à ses estimations, mais quasiment en ligne avec les attentes du consensus".

De son côté, Annick Thevenon (CM-CIC) considère que le groupe a "la capacité de résister à la crise" et que ses "équilibres financiers sont excellents".

Sodexo a annoncé qu'à la fin de son exercice passé son endettement ne représentait que 21% de ses fonds propres. S'agissant du refinancement des 1,3 milliard de dette obligataire, qui doit être fait d'ici à mars 2009, Michel Landel a précisé que Sodexo avait déjà conclu des accords de financement à hauteur de 900 millions.

Il a indiqué que les deux dernières acquisitions réalisées par le groupe - Score Groupe en France et Zehnacker en Allemagne - avaient coûté 390 millions d'euros.

Sodexo, qui en 2007-2008 a procédé à 105 millions d'euros de rachat d'actions pour les annuler, n'envisage pas de réaliser d'autres opérations de ce type en 2008-2009.

Interrogé à ce sujet, Michel Landel a déclaré que sa priorité était "la performance opérationnelle". "Nous préférons garder nos liquidités pour financer nos investissements et pouvoir saisir des opportunités. Dans le futur on verra comme évolue la situation financière", a-t-il précisé.

Prié de dire si le groupe envisageait de procéder à de nouvelles acquisitions il a ajouté : "On reste aujourd'hui prudent mais on a toujours dit que l'on pouvait se développer encore. On a les moyens de le faire. On ne change pas de stratégie". /NM

édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below