7 octobre 2009 / 08:28 / il y a 8 ans

LEAD 1 Sainsbury - Deuxième trimestre conforme aux attentes

* Chiffre d'affaires courant en hausse de 5,4% (contre une augmentation de 5,6% attendue)

* Anticipe un ralentissement de la croissance du secteur avec le recul des prix des produits alimentaires

* Le titre perd plus de 3%

(actualisé avec cours et précisions)

par Mark Potter

LONDRES, 7 octobre (Reuters) - J Sainsbury (SBRY.L), le numéro trois britannique de la distribution alimentaire, a fait était mercredi d'une croissance ralentie de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre, conformément aux prévisions des analystes.

La société, qui exploite plus de 500 supermarchés et quelque 300 magasins de proximité, a fait état d'une hausse de 5,4% de ses ventes à magasins comparables hors TVA et hors carburants pour la période de 16 semaines close le 3 octobre, correspondant au deuxième trimestre de son exercice fiscal.

Ce chiffre marque un recul par rapport à la hausse de 7,8% du premier trimestre, qui s'explique notamment par le ralentissement de la hausse des prix dans l'alimentaire.

Les 11 analystes interrogés par Reuters attendaient une hausse de 5,6%.

En matinée, le titre perd 3,4% à 312 pence. L'action Sainsbury a sous-performé l'indice DJ Stoxx de la distribution en Europe .SXRP de 14% depuis le début de l'année.

FORTE CROISSANCE DES PRODUITS NON-ALIMENTAIRES

Le groupe, fondé il y a 140 ans, s'attend à un nouveau fléchissement de la croissance du secteur sous l'effet du ralentissement de la hausse des prix des produits alimentaires.

Il estime toutefois être en bonne position pour y faire face grâce au développement de sa gamme de produits en dehors de l'alimentaire, de ses magasins de proximité et de ses services de vente en ligne.

Ses gammes de produits non alimentaires, comme la ligne de vêtements TU, progressent à un rythme près de trois supérieur à l'alimentaire et les ventes sur internet sont en hausse de 20% sur un an, a précisé Sainsbury.

Les ouvertures de magasins, dont ceux rachetés récemment à son concurrent Co-Op, sont supérieures aux attentes, ajoute le distributeur qui indique traiter aujourd'hui 18,5 millions de transactions par semaine, ce qui représente une hausse de 800.000 sur un an.

Mardi, son compatriote Tesco (TSCO.L), numéro trois mondial de la grande distribution, a publié des résultats semestriels situés dans le haut des estimations d'analystes. Pour les 13 semaines au 29 août, il a fait état d'une hausse de 3,1% de ses ventes à périmètre constant. [ID:nL6202384]

Le groupe, qui était à la traîne de ses principaux rivaux en Grande-Bretagne ces derniers temps, a dit que ses résultats s'étaient rapprochés de la concurrence ces dernières semaines.

version française Danielle Rouquié et Gwénaëlle Barzic

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below