LEAD 1 Merck pourrait céder à Sanofi son automédication - UBS

mercredi 7 janvier 2009 12h22
 

* Merck pourrait céder à Sanofi-Aventis son activité de médicaments sans ordonnance, estime UBS.

* Sanofi-Aventis se refuse à tout commentaire

(avec le commentaire de Sanofi-Aventis avant l'avant dernier paragraphe)

LONDRES, 7 janvier (Reuters) - L'allemand Merck (MRCG.DE: Cotation) pourrait vendre un bon prix son activité médicaments sans ordonnance, le français Sanofi-Aventis (SASY.PA: Cotation) étant un acquéreur évident, affirme l'analyste d'UBS Gbola Amusa.

Celui-ci évalue la filiale automédication de Merck à 2,1 milliards d'euros, soit quatre fois et demi son chiffre d'affaires, alors que celle-ci est valorisée moins de 900 millions d'euros selon le cours de Bourse de Merck.

Les sociétés spécialisées dans l'automédication, qui ne souffrent pas de problèmes de brevets venant à expiration, sont recherchées, d'autant que leurs cash flows sont stables.

"Il serait sensé pour Merck de vendre cette activité et il serait logique pour Sanofi-Aventis de l'acheter", déclare l'analyste d'UBS qui n'exclut pas non plus un intérêt de la part du britannique GlaxoSmithKline (GSK.L: Cotation).

Le marché s'attend à ce que le numéro quatre mondial de la pharmacie s'engage dans une politique de croissance externe visant à se diversifier sous la houlette de son nouveau patron Chris Viehbacher, qui a pris ses fonctions le mois dernier.

Le groupe français a récemment acquis Symbion pour se développer dans l'automédication en Australie. Il a aussi lancé une OPA à 1.150 couronnes par action sur le fabricant tchèque de génériques Zentiva. [nWEA0683]   Suite...