LEAD 1 Danone réaffirme que sa situation financière est solide

vendredi 7 novembre 2008 18h17
 

PARIS, 7 novembre (Reuters) - Danone (DANO.PA: Cotation) a réaffirmé vendredi être parfaitement en ligne pour atteindre les objectifs de réduction de sa dette et d'amélioration de ses ratios de crédit, après la décision le même jour de l'agence de notation Moody's de modifier sa perspective à négative sur la note senior A3 du groupe agroalimentaire.

Dans un communiqué, Danone rappelle que ses prévisions - sur la base desquelles la société assoit son engagement d'atteindre les objectifs de réduction de dette et d'amélioration de ses ratios financiers - "ne se sont pas dégradées mais se sont au contraire améliorées depuis la dernière réunion que la société a eue avec l'agence Moody's en juin 2008".

Le groupe reconfirme également qu'il dispose de suffisamment de sources de financement disponibles pour faire face au remboursement de 1,9 milliard d'euros de billets de trésorerie et pour couvrir l'exercice potentiel des options accordées aux actionnaires minoritaires qui s'élèvent à 2,7 milliards d'euros.

Ces sources de financement sont composées de 3,8 milliards d'euros de lignes de crédit confirmées non utilisées, de 0,6 milliard d'euros de disponibilités et de 0,5 milliard d'euros d'actions propres.

Danone précise également que la prochaine échéance significative de remboursement de dette, qui s'élève à 2,3 milliards d'euros, n'interviendra qu'en décembre 2010.

Dans un communiqué, Moody's a justifié le même jour sa décision de passer à négatif sur la dette senior A3 de Danone par le fait que les engagements pris par le groupe - après le rachat de Numico en 2007 - pour atteindre les objectifs de réduction de sa dette et d'amélioration de ses ratios de crédit "pourraient prendre plus de temps que prévu initialement". (* Pour consulter intégralement le communiqué de Moody's [ID:nWNA8752])

Le titre Danone a clôturé vendredi soir en hausse de 6,22% à 43,91 euros, limitant à 28,5% son recul depuis le début de l'année. Le titre surperforme nettement l'indice CAC 40 .FCHI, qui a perdu 38% depuis janvier.

(Jean-Michel Bélot, édité par Jacques Poznanski)