LEAD 1 Airbus affirme que le programme A350 est dans les temps

vendredi 7 novembre 2008 12h30
 

PARIS, 7 novembre (Reuters) - Airbus a affirmé vendredi que le développement de l'A350 XWB se déroulait conformément au calendrier prévu, réfutant une information du Figaro selon laquelle le programme a pris un trimestre de retard.

Le quotidien explique qu'une réunion de présentation de l'avion aux compagnies aériennes a été décalée de décembre à mars 2009, "faute d'avoir figé les spécifications définitives de l'avion."

"Cette information est fausse. Le fait d'avoir décalé cette réunion est sans rapport avec un retard quelconque, nous sommes dans les temps", a déclaré un porte-parole du constructeur aéronautique européen.

"Les spécifications définitives de l'avion seront définies avant la fin de l'année, comme prévu. A ce stade, un certain nombre de démonstrateurs ont déjà été conçus et ces derniers valident nos méthodes et nos processus", a-t-il ajouté.

Airbus, la principale filiale du géant d'aéronautique et de défense EADS EAD.PA, a enregistré 458 commandes fermes à ce jour pour l'A350 XWB (Extra Wide Body). Le futur long courrier, moyen porteur, se veut une réponse au B787 de l'américain Boeing (BA.N: Cotation) et devrait entrer en service en 2013.

Le développement des programmes d'Airbus est surveillé de très près par l'industrie aéronautique et par la communauté financière. Les résultats d'EADS ont été plombés en 2006 par les difficultés accumulées sur le programme du gros porteur A380 et les déboires de l'avion de transport militaire A400M, conçu par une autre filiale d'EADS, Airbus Military, font craindre de nouvelles provisions au titre de l'exercice 2008.

En 2007, EADS avait été contraint de passer une charge exceptionnelle de 1,4 milliard d'euros en raison du retard de l'A400M, lequel devrait être livré à partir de 2010 avec au moins un an de délai. L'entreprise publiera ses résultats trimestriels le 14 novembre.

De son côté, Boeing, pénalisé notamment par une grève de 57 jours décidée début septembre, a annoncé mardi un cinquième retard pour le premier vol du B787. Celui-ci devrait désormais avoir lieu en 2009 [ID:nL4222010], la mise en service n'étant pas attendue avant 2010. /MB

(Matthias Blamont, édité par Jacques Poznanski)