11 septembre 2009 / 06:05 / dans 8 ans

Auto - Francfort, un salon électrique en attendant la reprise

* Les modèles électriques et hybrides seront nombreux

* Le secteur reprend espoir mais doit préparer la fin des primes à la casse

Par Gilles Guillaume

PARIS, 11 septembre (Reuters) - Le salon de l‘automobile de Francfort, qui ouvre ses portes au public jeudi prochain, sera dominé par les ambitions affichées par les constructeurs dans les technologies électriques et hybrides et l‘espoir d‘une reprise du marché attendue dans le courant de l‘année prochaine.

“Au dernier salon, en 2008, c’était tendu”, se souvient Philippe Barrier, analyste du secteur à la Société générale. “On ne voyait pas ce qui allait venir, tout le monde avait des problèmes de financement.”

“Même si tout n‘est pas résolu, j‘ai l‘impression que le moral sera un peu meilleur. Les groupes se sont adaptés, ils ont beaucoup réduit la production, peut-être qu‘on a passé le point bas”, ajoute-t-il.

Le sort d‘Opel, dont General Motors (GM.N) a finalement annoncé la vente jeudi, semblant maintenant scellé, le rendez-vous allemand de la profession devrait renouer avec les fondamentaux d‘un tel évènement: dévoiler de nouvelles voitures et présenter des projets, même si la crise et le débat sur les émissions de CO2 sont passés par là.

Renault (RENA.PA) en dira plus sur les quatre véhicules électriques qu‘il compte lancer à partir de 2011 puisqu‘il mise toujours à terme, avec son allié Nissan (7201.T), sur la commercialisation à grande échelle de voitures zéro émission à l‘usage, seule véritable rupture selon lui avec le moteur thermique.

Les analystes soulignent toutefois que si l‘Europe veut atteindre les objectifs ambitieux qu‘elle s‘est fixés en matière de réduction des gaz à effet de serre, l’électrique devra cohabiter avec la solution de compromis qu‘est l‘hybride.

Après la Prius de Toyota (7203.T) et l‘Insight de Honda (7267.T), c‘est la stratégie choisie par le groupe PSA Peugeot Citroën (PEUP.PA) qui compte lancer en 2011 deux diesel hybrides - dont un Peugeot 3008 attendu à Francfort. Mais le groupe commercialisera aussi dès la fin 2010 et sous ses deux marques l‘iMiev tout électrique de son partenaire Mitsubishi (7211.T). Le modèle, baptisé pour l‘heure “iOn”, sera présenté en avant-première mondiale au salon.

PREPARER L‘APRES-PRIME A LA CASSE

Le secteur automobile se remet doucement de la pire crise de son histoire récente. Les ventes du secteur se sont effondrées au cours de la deuxième moitié de 2008, acculant plusieurs géants du secteur au dépôt de bilan ou à des alliances, et conduisant les pouvoirs publics à voler au secours des constructeurs via des prêts et des primes à la casse.

Ces dernières ont contribué à redresser les ventes depuis le début de l‘année, et les immatriculations de voitures neuves ont encore rebondi de 7% en août en Europe.

Mais le secteur va devoir réapprendre à vivre sans ces soutiens: l‘enveloppe allouée à la prime à la casse en Allemagne est épuisée depuis le début du mois tandis qu‘en France, le gouvernement n‘a pas trouvé le meilleur moyen de sortir du dispositif d‘aide, censé expirer le 31 décembre, sans casser la dynamique du marché.

Les constructeurs comptent donc sur leurs nouveaux modèles, dont certains seront présentés à Francfort, pour faire la soudure entre la fin de la prime à la casse sur certains de leurs plus grands marchés et une reprise plus générale espérée dans le courant de 2010.

Carlos Ghosn, PDG de Renault-Nissan, croit à un redémarrage aux États-Unis et dans les pays émergents au premier trimestre de l‘année prochaine, puis à un redressement de l‘activité en Europe fin 2010 ou début 2011.

D‘ici là, Renault mise sur ses nouvelles Mégane et Scenic lancées début 2009, et sur la Fluence - conçue sur la plateforme de la Mégane III Estate et destinée en priorité à l‘Europe du Sud - dont un modèle sera présenté pour la première fois au public au salon de Francfort.

PSA, qui anticipe lui aussi une reprise du marché automobile européen fin 2010, lancera au quatrième trimestre de cette année sa nouvelle Citroën C3 et le Peugeot 5008, suivis au premier trimestre de l‘année prochaine notamment par le coupé Peugeot RCZ, également une nouveauté de Francfort.

Parmi les attractions du salon, Mercedes (DAIGn.DE) devrait dévoiler une descendante de la mythique 300 SL “papillon” des années 50-60 et BMW (BMWG.DE) son “concept car” Vision au regard de squale. Signe des temps, ce bolide de 350 ch est un hybride propulsé par un moteur turbodiesel trois cylindres associé à deux moteurs électriques.

Edité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below