BG-Dépréciation de $6 mds en raison de la chute du pétrole

mardi 3 février 2015 08h56
 

LONDRES, 3 février (Reuters) - BG Group a passé une charge de dépréciation d'actifs de près de six milliards de dollars (5,3 milliards d'euros) dans ses comptes 2014 en raison de la chute des cours du pétrole, le groupe pétrolier et gazier britannique ayant également annoncé mardi une baisse de 30% de ses investissements pour cette année.

Comme ses pairs, BG tente de s'adapter à des cours du pétrole qui ont été divisés par plus de deux en six mois et qui, au vu de l'écart persistant entre une offre abondante et une demande atone, ne sont pas près de remonter de manière significative.

BG, numéro trois de l'énergie britannique derrière Shell et BP, a précisé que son résultat opérationnel annuel avait reculé de 14%, à 6,5 milliards de dollars.

Après des années d'investissements élevés, notamment dans de nouveaux projets en Australie et au Brésil, BG prévoit de ramener son enveloppe à entre six et sept milliards de dollars cette année, contre 9,4 milliards en 2014.

"Dans ce nouvel environnement, nous sommes bien placés pour gérer ce retournement de cycle étant donné que nous atteignons la fin d'une période d'investissements élevés et que nous continuerons à augmenter notre production en 2015 grâce à l'Australie et au Brésil", déclare Andrew Gould, président exécutif de BG.

BG est sans directeur général depuis près d'un an. Le 15 octobre dernier, le groupe a annoncé l'embauche à ce poste de Helge Lund, ancien directeur général de Statoil, qui prendra ses fonctions le 2 mars. (Karolin Schaps, Benoît Van Overstraeten pour le service français)