LEAD 1-Ford bat le consensus mais l'avenir s'assombrit en Europe

jeudi 29 janvier 2015 15h15
 

DETROIT, 29 janvier (Reuters) - Ford Motor a annoncé jeudi qu'il continuerait à s'appuyer sur le marché nord-américain pour dégager un bénéfice en 2015 alors que ses pertes devraient se réduire moins que prévu en Europe.

Le deuxième constructeur automobile américain estimait auparavant que ses pertes en Europe seraient d'environ 250 millions de dollars en 2015. Il est revenu sur cette prévision jeudi en annonçant qu'elles seraient inférieures au milliard de dollars enregistré en 2014 mais supérieures aux prévisions initiales.

"Nous constatons un impact bien plus important de ce qui passe avec la Russie", a déclaré le directeur financier Bob Shanks.

Les résultats annoncés par Ford sont meilleurs que ce à quoi s'attendait Wall Street mais ils sont en recul par rapport à l'année précédente, essentiellement en raison d'une charge de 800 millions de dollars liée à un changement déjà annoncé des méthodes comptables au Venezuela destiné à protéger le groupe contre de futurs effets de change et les difficultés de sa filiale locale.

Ford a réalisé sur les trois derniers mois de 2014 un bénéfice net de 52 millions de dollars, soit un cent par action, en forte baisse par rapport à celui de 3,07 milliards du quatrième trimestre 2013, qui incluait 2,1 milliards de dollars de profits exceptionnels.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice du quatrième trimestre ressort à 26 cents par action, alors que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S donnait un bénéfice par action (BPA) de 25 cents.

Le chiffre d'affaires trimestriel, à 35,9 milliards de dollars, dépasse lui aussi les attentes, qui le donnaient en moyenne à 34,54 milliards.

Le constructeur a en outre maintenu sa prévision de bénéfice imposable pour 2015, entre 8,5 et 9,5 milliards de dollars.

Bob Shanks a déclaré que le lancement de la nouvelle version du pickup F-150, contributeur essentiel aux bénéfices du constructeur, se déroulait "extrêmement bien" en Amérique du Nord, où le bénéfice avant impôt en 2014, de 6,9 milliards de dollars, a été supérieur au bénéfice global, de 6,3 milliards.   Suite...