LEAD 1-Electrolux dépasse le consensus au T4, l'action flambe

mercredi 28 janvier 2015 12h21
 

(Actualisé avec détails, cours de Bourse et directeur général)

STOCKHOLM, 28 janvier (Reuters) - Electrolux a annoncé mercredi une hausse un peu plus marquée que prévu de son bénéfice au quatrième trimestre, à la faveur d'un programme de réduction des coûts, et le groupe d'électroménager suédois anticipe cette année une croissance de la demande en Europe et en Amérique du Nord.

Vers 11h05 GMT, l'action Electrolux s'envolait de plus de 11% à la Bourse de la Stockholm, signant la plus forte hausse du Stoxx 600 et superformant nettement l'indice européen de référence en légère hausse de 0,28%.

Le groupe d'électroménager suédois, qui fabrique entre autres des réfrigérateurs et des lave-vaisselle, a dit prévoir pour 2015 une croissance en Europe de 1% à 2%, contre 0 à 1% initialement, et de 3% à 5% en Amérique du Nord.

Electrolux, en concurrence avec l'américain Whirlpool et le chinois Haier pour la domination du marché, a fait état d'un bénéfice opérationnel ajusté de 1,47 milliard de couronnes (158 millions d'euros) contre 1,22 milliard un an auparavant et un consensus Reuters le donnant à 1,43 milliard.

Ce résultat est lié à une érosion des coûts, surtout dans la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique) où la marge a atteint 6,4%, le niveau le plus élevé depuis 2009, en dépit d'une croissance modérée du marché.

"Nous pensons que 2015 sera une nouvelle année de croissance pour Electrolux et le secteur de l'électroménager", a déclaré mercredi Keith McLoughlin, le directeur général du groupe suédois.

Electrolux a également bénéficié de la baisse des prix des matières premières comme l'acier et la chute des cours pétroliers devrait lui permettre de réduire en particulier le coût de ses achats de plastiques.

Electrolux est également dans l'attente de l'approbation de son offre de 3,3 milliards de dollars - la plus importante jamais effectuée par le groupe suédois- sur la division électroménager de General Electric, qui lui permettrait de doubler ses ventes aux Etats-Unis. (Niklas Pollard et Johannes Hellstrom, Wilfrid Exbrayat et Claude Chendjou pour le service français)