28 janvier 2015 / 07:44 / il y a 3 ans

LEAD 2-STMicroelectronics vise un retour à la croissance en 2015

* CA et marge du T4 conformes aux attentes du marché

* CA 2014 à $7,4 mds (-8,4%) avec l‘arrêt de la JV mobile

* CA du T1 attendu en repli de 5%, marge brute vue à 33,2%

* Le titre recule de 2% à la mi-journée (Actualisé avec conférence téléphonique, cours et commentaires)

par Gwénaëlle Barzic et Eric Auchard

PARIS/FRANCFORT, 28 janvier (Reuters) - STMicroelectronics vise un retour à la croissance de ses ventes cette année grâce au lancement de nouveaux produits mais ne profite pour l‘instant que marginalement de l‘affaiblissement de l‘euro face au dollar, ce qui sape sa récente ascension en Bourse.

Le premier fabricant européen de semi-conducteurs est considéré par la plupart des analystes comme le candidat idéal pour profiter du recul de la devise européenne : l‘essentiel (85%) de ses ventes sont réalisées en dollar tandis qu‘environ la moitié de ses coûts (46%) sont libellés en euro.

Avant la publication de mercredi, le titre affichait un bond de 20% depuis le début de l‘année, la plus forte progression du secteur en Europe, en hausse de 4% sur la même période.

“Alors que le titre s‘est fortement renforcé en grande partie grâce à l‘affaiblissement de l‘euro, ni les résultats ni la prévision ne bénéficient de cet affaiblissement de la devise”, expliquent les analystes de Liberum dans une note.

Les résultats publiés par le groupe franco-italien pour le quatrième trimestre n‘ont pas créé la surprise. STMicroelectronics a dégagé des ventes de 1,83 milliard de dollars (1,6 milliard d‘euros) et une marge brute de 33,8%, conforme à ses prévisions et aux anticipations du marché selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Pour le premier trimestre 2015, il a dit anticiper un chiffre d‘affaires en baisse d‘environ 5% par rapport aux trois mois précédents, à plus ou moins 3,5 points de pourcentage près, tandis que sa marge brute devrait s‘établir autour de 33,2%, à plus ou moins 2,0 points de pourcentage près.

STMicroelectronics souligne que cette prévision, si elle se concrétise, “marquerait une évolution plus favorable que notre saisonnalité habituelle”, le premier trimestre étant traditionnellement creux pour le groupe.

Le marché, qui comptait sur un coup de pouce des changes, se montre cependant déçu.

“Face au contexte porteur des changes pour la marge brute comme pour l‘Ebit, cela nous laisse à penser que les tendances en termes d‘activité restent plus faibles qu‘anticipé”, estiment les analystes de Credit Suisse dans une note.

A 12h35, l‘action abandonne 2,66% à 7,162 euros, accusant la plus forte baisse du SBF 120 (-0,22%).

PATIENCE SUR LES CHANGES

“Vous allez constater les bénéfices d‘un dollar plus fort mais il faudra quelques trimestres pour que son plein impact se matérialise dans nos comptes”, a expliqué le directeur financier Carlo Ferro lors d‘une conférence téléphonique, en rappelant que le groupe s‘était couvert contre les fluctuations de changes sur ses coûts.

Dans sa présentation, la société précise qu‘une variation d‘un point de pourcentage aurait un impact estimé entre 7 à 8,5 millions de dollars sur son résultat d‘exploitation (Ebit) par trimestre, un bénéfice potentiel moins élevé que précédemment du fait de la réduction de la base de coûts de STMicroelectronics.

Sur l‘ensemble de 2014, le groupe a dégagé un chiffre d‘affaires de 7,4 milliards, en repli de 8,4%, toujours pénalisé par l‘arrêt en 2013 de sa coentreprise dans le mobile. En excluant les ventes héritées de ST-Ericsson, la baisse aurait été limitée à 1,8%.

En dépit de ce recul des ventes, STMicroelectronics a sensiblement amélioré sa marge, passée de 32,3% à 33,7%, tandis que la société a renoué avec un résultat d‘exploitation positif de 168 millions de dollars, contre une perte de 465 millions en 2013, grâce aux efforts de réduction des coûts.

“Clairement, 2014 a été une année de transition. Cette année sera celle de la croissance”, a déclaré le PDG Carlo Bozotti lors de la même conférence, en citant en particulier le lancement de nouveaux produits, notamment en matière d‘objets connectés.

Il a toutefois reconnu que l‘objectif de moyen terme que s‘est fixé le groupe en termes de chiffre d‘affaires - 2 milliards de dollars par trimestre, dont 300 millions issus de la division qui équipe les décodeurs - serait difficile à atteindre cette année, en dépit du contexte favorable des changes.

“Il y a un degré de challenge pour atteindre ce niveau de ventes cette année”, a-t-il expliqué aux analystes.

* Le communiqué :

bit.ly/1CfOMMV

* La présentation :

bit.ly/1D8THM7

* BOURSE-STMicro en hausse, Exane plus optimiste avec la baisse de l‘euro (Avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below