Seb porté au T4 par ses grands marchés comme la France

mardi 20 janvier 2015 20h30
 

PARIS, 20 janvier (Reuters) - Seb a annoncé mardi une progression de son activité au quatrième trimestre 2014, bénéficiant notamment de la croissance de l'activité du groupe en France, en Amérique du Nord et au Brésil, dans un contexte de forte volatilité des parités de change.

La croissance du leader mondial de l'activité électrique culinaire a légèrement accéléré au quatrième trimestre (+4,9% en organique à 1,398 milliard d'euros. Sur l'année, le chiffre d'affaires du groupe atteint 4,253 milliards (+4,6% en organique), un chiffre globalement en ligne avec le consensus Thomson Reuters I/B/E/S (4,245 milliards d'euros).

Dans un communiqué, le groupe précise avoir bénéficié de bonnes performances au 4e trimestre sur la "quasi-totalité des grands marchés", France, Etats-Unis, Brésil et Chine en tête, alors que les marchés russes et japonais ont marqué un net recul.

Sur le marché français, les ventes ont fortement accéléré au 4e trimestre (+9,2% contre +4,6% au trimestre précédent), portées selon le groupe par l'électroménager et la réussite de son programme de fidélisation des clients.

En Amérique du Nord (+5% au 4e trimestre et +4% sur l'année), le groupe a bénéficié en cours d'année de la forte reprise de l'économie américaine et du succès de sa gamme d'articles culinaires.

En Amérique du Sud (+11%), le groupe a bénéficié des bons résultats réalisés au Brésil en dépit du contexte politique lié aux élections et des incertitudes économiques.

Dans la zone Asie Pacifique, la croissance du groupe est de 3,5% au 4e trimestre, soutenue par la Chine.

En revanche, la faiblesse du yen face à l'euro et l'augmentation de la TVA ont fortement pesé sur les performances de la société au Japon, alors que le marché russe a été impacté par les troubles avec l'Ukraine et l'effondrement du rouble.

Les fluctuations monétaires ont eu un impact défavorable sur le Résultat opérationnel d'activité du groupe, selon le communiqué. Une diminution des résultats que "la bonne tenue des ventes en fin d'années et les actions mises en place devraient cependant compenser", ajoute-t-il.   Suite...