La chaîne de supermarchés Target se retire du marché canadien

jeudi 15 janvier 2015 18h05
 

TORONTO, 15 janvier (Reuters) - Target a annoncé jeudi, à la surprise générale, son retrait du marché canadien moins de deux ans après y être entré, ce qui va mettre plus de 17.000 employés au chômage et coûtera des milliards de dollars en dépréciations au groupe américain de la grande distribution.

L'action Target, qui a pris 3% à la suite de cette annonce, gagnait 2,95% vers 16h25 GMT à la Bourse de New York, où les principaux indices étaient en baisse.

Le groupe américain va demander à la justice canadienne de placer sa filiale au Canada, qui perd de l'argent, à l'abri de ses créanciers. Il va fermer l'intégralité de ses 133 magasins dans ce pays.

Target prévoit des pertes d'environ 5,4 milliards de dollars (4,64 milliards d'euros) avant impôts pour le quatrième trimestre s'achevant fin janvier, imputables essentiellement à une dépréciation de ses investissements au Canada conjuguée aux coûts induits par son retrait et à des pertes d'exploitation.

Le troisième distributeur américain fait face à d'énormes problèmes sur sa chaîne d'approvisionnement au Canada depuis son arrivée en 2013 dans ce pays, ce qui complique la constitution de stocks dans les magasins et a suscité la déception chez les clients potentiels.

Le marché discount au Canada est dominé depuis longtemps par le distributeur américain Wal-Mart <WMT. N>.

Target avait annoncé en novembre qu'il réexaminerait ses activités au Canada après la période de fêtes de fin d'année.

"L'analyse a été rigoureuse. Malheureusement, nous n'avons pas pu trouver un scénario réaliste qui aurait permis à Target Canada d'être rentable au moins à partir de 2021", a déclaré le directeur général du groupe, Brian Cornell.

"Les pertes étaient juste trop importantes", a-t-il ajouté.   Suite...