Premier Oil annonce un plan de restructuration, chute en Bourse

mercredi 14 janvier 2015 11h24
 

LONDRES, 14 janvier (Reuters) - La compagnie pétrolière Premier Oil perdait plus de 5% mercredi à la Bourse de Londres après l'annonce un plan de réduction de ses effectifs et de ses investissements qui se traduira par une charge exceptionnelle de 300 millions de dollars (256 millions d'euros).

Vers 9h40 GMT, le titre cédait 5,64% à 128,9 pence alors que l'indice FTSE-100 abandonnait 1,38%.

Touché comme la quasi-totalité des entreprises du secteur par la chute des cours du brut, Premier Oil, dont les activités s'étendent des îles Malouines (Falklands) au Vietnam, va réduire de 40%, à environ 600 millions de dollars, son budget d'investissement dans le développement de gisements et précise avoir engagé des discussions avec les fournisseurs de ses 25 principaux projets.

"Les prix du pétrole restant bas, nous étudions tous nos budgets, donc nous nous attendons à ce que ces réductions se poursuivent", a dit à Reuters son directeur général, Tony Durrant.

Le groupe basé à Londres a déjà réduit les salaires et les effectifs et prévoit de continuer à le faire.

"Tout le secteur en passe par là, je ne crois pas qu'il y ait une seule coentreprise dans le monde où les budgets ne sont pas réexaminés", a dit Tony Durrant.

La production de Premier Oil devrait être ramenée à 55.000 barils équivalent pétrole par jour (bepj) cette année après avoir atteint 63.600 bepj l'an dernier. (Karolin Schaps, Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)